Les enfants souffrent souvent lorsque ses parents se séparent. Les luttes acharnées entre les deux parties ont toujours des impacts sur la vie de leur progéniture.

Qu’importe si ces derniers sont des adultes ou encore des enfants, ils souffrent toujours dans un cas pareil. Chloé Jouannet est passée par cette situation , elle s’épanche là dessus.

Une séparation


En décembre 2014, Alexandra Lamy et Jean Dujardin sont officiellement divorcés. Les deux célébrités sortaient ensemble pendant 10 ans puis décident d’un commun accord de se séparer. La fille d’Alexandra Lamy, Chloé Jouannet fait part de son vécu de cette période le jeudi 1er octobre sur le quotidien 20minutes.

« Là où c’était compliqué, c’est qu’elle vivait un divorce très médiatisé » confie la jeune actrice. Alors, mère et fille ont déménagé à Londres pendant les procédures de divorce pour éviter à Chloé Jouannet de subir les harcèlements des médias. A cette époque, elle n’était qu’une adolescente. Le principal souci d’Alexandra Lamy à ce moment est de protéger sa fille.

Des souvenirs agréables


Malgré la séparation de sa mère avec son beau-père, Chloé Jouannet a vécu assez bien son adolescence. Sa mère en la maintenant loin de la presse, lui a permis grâce à son passage à Londres d’améliorer son anglais. Une situation qui lui permet d’accepter même des rôles dans la langue de Shakespeare.

La jeune actrice garde aussi des bons souvenirs du moment où sa mère sortait avec Jean Dujardin. D’ailleurs, son premier rôle lui a été octroyé par son beau-père. A 12 ans, elle apparaît brièvement dans le film Lucky Luke, dans lequel Jean Dujardin occupe le rôle principal. Il s’agit du tremplin pour le carrière de la jeune femme car quatre ans plus tard elle signe son premier contrat.