Christian Quesada était le plus grand champion de « Les 12 coups de midi ». Il détenait le record en termes de participation et de cagnotte avant l’arrivée d’Eric qui l’a détrôné il y a quelques mois de cela. La notoriété du candidat s’est vite fait et il s’est même lié d’amitié avec Jean Luc Reichmann.

Seulement, c’est le scandale lorsqu’on apprend que l’ancien maître de midi est interpelé par la justice ! D’autant plus que les chefs d’accusations impliquent des mineurs. L’affaire a suivi son cours et de nouvelles avancées ont été annoncées. Découvrez les détails dans les prochaines lignes !

Un grand champion…dépravé ?


La situation a fortement embarrassé Jean Luc Reichmann lorsqu’on annonce que son petit protégé est accusé de pédopornographie et corruption sur mineurs. Il est interpellé en 2018 lorsque des jeunes filles ont décidés de s’unir pour porter plainte face à ses atteintes.

Ces dernières racontent que le candidat de l’émission les pièges avant de les attraper. Les récits sont glaçants quand elles déclarent qu’il disait : « être tombé et s’être cassé le kiki » par exemple. Il envoyait alors une photo de son sexe aux jeunes filles avant de demander à son tour leurs photos.

Demande de libération conditionnelle ?


Les victimes de 12 et 17 ans ont tout dévoilés lors du procès de Christian Quesada. Ce dernier n’a pas nier les faits aussi il est jugé pour délit mineur. Un réel scandale pour Jean Luc Reichmann qui bataille régulièrement pour la protection des enfants.

C’est ainsi que lorsque les médias annoncent que le candidat a demandé une demande de libération conditionnelle, c’est le scandale. Heureusement, aucun jugement n’a encore été rendu. L’ancien grand champion du midi devra donc attendre encore quelques temps avant de savoir s’il pourra ou non sortir de prison.