Quelques mois après la mort de Christophe Dominici, sa femme Loretta Dorena et son père Dominici sont en guerre. Pour cause, les conclusions de l’enquête sur les circonstances de la mort de l’ex rugbyman.

Christophe Dominici, une tragique disparition


En novembre dernier, le corps sans vie du célèbre rugbyman, Christophe Dominici a été découvert. Selon les conclusions de l’enquête, il se serait suicidé. Une terrible nouvelle qui a bouleversé ses proches.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean Dujardin (@jeandujardin)

Le décès de Christophe Dominici a étonné plusieurs personnes dans la planète entière. Quelques heures après l’annonce de sa disparition, les hommages en son honneur ont plus sur les réseaux sociaux. Que ce soit des célébrités ou des fans ont tous voulu lui rendre un dernier hommage vibrant.

Loretta Denaro rejette les conclusions de l’enquête


Mais si les éléments de l’enquête ont conclu clairement un suicide, une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de ce drame.

Toutefois, sa femme Loretta Denaro rejette cette conclusion de suicide. Malgré qu’il a été dépressif pendant plusieurs années, elle avait indiqué qu’il s’en est déjà sorti.

Selon la publication du Parisien : « Sa veuve rejette fermement la thèse du suicide. Elle l’a dit et redit aux enquêteurs ». En effet, Loretta Denaro est convaincu que Christophe Dominici ne s’est pas suicidé même s’il avait traversé de dures épreuves. Et tout cela, malgré les conclusions de l’enquête. Malheureusement, les révélations faites par un témoin qui a assisté à la scène confirment cette conclusion. Selon la publication du magazine Public : « Christophe Dominici aurait fait une chute d’une dizaine de mètres après être tombé d’un toit ».



Mais avec le rebondissement de l’affaire, la guerre a éclaté au sein de ses proches. En effet, il semblerait que la tension est très tendue entre la veuve de Christophe Dominici et son père.

Ce dernier aurait regretté que sa belle-fille n’ait pas été assez attentive sur le traitement que devait prendre son mari. Alors qu’elle savait très bien qu’il était dépressif. En réalité, il la tient « responsable » du suicide de son fils.

Jean Dominici avait confié : « La situation est compliquée. Ma belle-fille nous accuse d’avoir de la haine contre elle ». Il déplore de ne pas pouvoir voir ses deux petites filles. Le père de Christophe Dominici avait ajouté : « Nous sommes venues à Paris, mais nous n’avons pas osé rentrer dans la maison. On les a vues à la sorte de l’école, à l’équitation. Je n’ai toujours pas compris ».