Actuellement, le roi Charles mettrait la pression contre le prince Harry et Meghan Markle concernant la circoncision d’Archie. Il s’agit d’une tradition royale qu’ils ne devraient pas briser malgré le fait qu’ils aient quitté la famille.

Circoncision d’Archie, pression du roi Charles

Depuis deux ans, suite à leur départ de la famille royale, le prince Harry s’est installé avec son épouse Meghan Markle et leurs enfants en Californie. En plus d’avoir renié leurs fonctions, ils s’apprêteraient également à briser une tradition séculaire. Cela aurait un lien avec Archie qui selon le roi Charles devrait être circoncis. Ainsi, il leur mettrait la pression pour qu’ils prennent la bonne décision.

Selon la version allemande de « OK » qui reprend une information de « 7 Tages », les Sussex tarderaient à circoncire leur fils Archie malgré la pression du roi Charles. Pourtant, tous les descendants mâles de la famille royale britannique sont passés par là. Il s’agit d’une tradition séculaire, imposée durant le règne de la reine Victoria.

D’ailleurs, les enfants de Kate Middleton et du prince William, les princes Georges et Louis, seraient déjà passés sous le bistouri. Toutefois, même si ce n’est pas encore les cas du petit Archie, le palais ne s’est pas encore directement exprimé sur ce sujet. En fait, la réticence du prince Harry viendrait du fait que la princesse Diana se serait opposée à cette pratique.

Guerre entre le Sussex et la famille royale

Quoi qu’il en soit, d’après le magazine Public, la guerre serait loin d’être terminée entre les Sussex et les Cambridge. Meghan Markle aurait même tenté de piéger Kate Middleton en lui faisant une proposition. En effet, elle l’a conviée pour un échange avec son podcast.

Un proche de la famille s’est récemment exprimée à ce sujet en se demandant ce qu’attendait vraiment l’ancienne actrice en conviant Kate à prendre le micro. Pourtant, accepter une telle invitation signifierait consentir à entrer dans son jeu et à débattre de l’intime. Or, la devise de la famille royale est « never explain, never complain ». En Français, cela signifie « ne jamais se justifier, ne jamais se plaindre ». Ainsi, il y a peu de chances que l’épouse du prince William accepte cette proposition.