Lors de son passage dans L’émission de Claire Chazal, le chanteur s’est vu réprimandé son comportement enfantin alors qu’il est venu présenter son dernier album.

Parcours particulier pour le chanteur


Toujours avec une âme d’enfant et une passion enflammée, Marc Lavoine ne cesse de nous éblouir. Le chanteur de 59 ans continue toujours d’écrire des chansons. Sa passion était-elle alors qu’il avait abandonné l’école à 16 ans pour se consacrer entièrement à la scène. Et pourtant même avec ce choix de parcours particulier il a quand même réussi. Comme il l’a partagé dans « Le Grand Échiquier », animé par Claire Chazal, ce 1er juillet, les mots lui ont sauvé la mise.

L’artiste a su dompter le monde de la musique et s’est fait connaître de tous avec ses chansons emblématiques comme « Elle a les yeux revolver » dans les années 80. Ce titre à lui seul à quand même eu 700 000 ventes à l’époque. Ceci lui a permis d’être à l’abri du besoin toute en vivant sa passion. Passion qu’il continue de chevaucher jusqu’à présent.

Chamailleries sur le plateau de Claire Chazal


Il était ce vendredi 1er juillet, venu présenter son nouvel album intitulé « Adulte jamais ». Avec Claire Chazal fidèle au poste, l’émission a pris une Tournure inattendue. Surpris en plein bavardages par l’animatrice, elle lui avait alors demandé de se taire. Invité sur scène ensuite, notre chanteur à tenté de se justifier avec un « je bavardais avec Carla ».

S’en est ensuite suivi sa petite confusion alors qu’il a mélangé son micro. La femme de Nicolas Sarkozy a la rescousse pour lui rendre le sien alors l’émission a pu continuer. Vraiment à cet instant on aurait dit un enfant. C’est d’ailleurs ce qu’il voulait faire ressentir à travers son album

Marc Lavoine : celui qui a oublié de grandir


Même à 59 ans, on peut toujours rester jeune dans sa tête. Les paroles de sa chanson l’expriment bien : « J’verrai toujours des monstres dans la forme des nuages. J’aurai toujours un peu d’mal à rester sage. » Touchant sa philosophie qu’un adulte est un enfant qui a raté sa vie.

D’ailleurs il avait partagé le fait que même ses parents étaient un peu enfantins. Selon ses dires : Son père est un peu espiègle, coureur de jupon et sa mère l’enfant mélancolique. Un enfant élevé par des enfants. Voilà le vrai visage de celui qui nous a bercé durant les années 80 et jusqu’à ce jour.