Les médias se penchent sur l’évolution de l’état de santé de Claire Chazal touchée par le cancer ces derniers mois. Dans ce sens, la journaliste star de France Télévisions livre quelques confidences à ce propos dans le cadre d’une interview exclusive. En même temps, sa relation avec PPDA et ses activités se retrouvent masqués par cette inquiétante nouvelle pour le moment.

Claire Chazal touchée par le cancer


En effet, le magazine people Spécial Dernière rapporte cette terrible nouvelle à propos de Claire Chazal touchée par le cancer.

Dans ce sens, la publication qui dédie sa Une à Muriel Robin évoque la maladie qui a emporté Jean-Pierre Pernaut.
Apparemment, la journaliste star de France Télévisions subit un choc en apprenant la disparition de son ami et collègue.

Notamment, elle confiait à l’époque « C’est à la fois un choc, une grande tristesse et une grande peine ».
Par ailleurs, Claire Chazal ne savait même pas qu’il souffrait d’un cancer des poumons après sa victoire face à cette maladie.

L’évolution de son état


En effet, Claire Chazal touchée par le cancer ne souffre pas de cette maladie mais plutôt de l’anorexie selon France Dimanche.

Dans ce sens, la publication se base sur les confidences de la journaliste star de France Télévisions à ce propos.
Notamment, l’ex-présentatrice du journal télévisé de TF1 confie avoir surmonté beaucoup de peurs irrationnelles, physiques, physiologiques, et même métaphysiques.

Apparemment, Claire Chazal affirme qu’il y a une forme de fatalisme de philosophie qui se développe avec l’âge qui évolue.
Néanmoins, ce n’est pas exactement la peur de disparaître comme elle commence à accepter que ce qui doit arriver arrivera malgré tout.

Les confidences de Claire Chazal


En même temps, Claire Chazal évoque dans le cadre de son interview son goût immodéré pour la faim.

« Il y a comme un plaisir à l’assèchement, à l’ascèse, à l’idée qu’on se tient, même qu’on s’affame », confie-t-elle.
Dans ce sens, la journaliste star de France Télévisions ouvre son cœur à ce sujet face à son ami Marc Olivier Fogiel.

Apparemment, elle rajoute que « Les anorexiques, hélas, éprouvent aussi, une forme de jouissance à se sentir secs »
De plus, elle soutient éprouver plus de plaisir à se priver qu’en étant rassasiée, elle adore vivre sur la faim.