Claude Dartois puni par la production de TF1 à la suite d’une affaire de tricherie ne pourra pas participer au concours. Dans ce sens, il s’agit du Grand Concours des animateurs qui se déroulera très prochainement sur la première chaine française. Notamment, l’aventurier renonce à poursuivre en justice la production de Koh-Lanta pour les 100000 euros de récompense qu’il devait toucher.

Une affaire de tricherie


En effet, Claude Dartois puni ne participera pas au Grand Concours des animateurs qui sera diffusé le 15 janvier prochain.

Dans ce sens, Alessandra Sublet assurera la présentation de cette compétition que les fidèles téléspectateurs attendent vivement.
Apparemment, malgré sa décision d’abandonner les poursuites, la production de TF1 garde une rancune tenace envers l’aventurier pour cette tricherie.

Notamment, cette histoire de présumés diners clandestins dans le cadre de l’aventure Koh-Lanta que Le Parisien ne manque pas de rapporter.
Par ailleurs, Télé 2 semaines nous parle de ce jeu sur lequel Claude Dartois aurait été écarté dans sa dernière parution.

Claude Dartois puni


En effet, la publication partage quelques détails à propos de la préparation de ce fameux Grand Concours des animateurs.

Dans ce sens, Télé 2 semaines ne fait pas état de l’absence de Claude Dartois puni pour ce jeu.
Apparemment, les animateurs de TF1 dont Karine Ferri, Nikos Aliagas, Arthur, Laurent Mariotte et Valérie Damidot sont prêts à en découdre.

Par ailleurs, ils souhaitent tous pouvoir détrôner Christophe Beaugrand, le grand patron de ce concours organisé au profit d’une fondation.
Notamment, la fondation Hôpitaux de Paris présidé par Brigitte Macron pour améliorer la vie des enfants et des personnes âgées.

Les coulisses de ce jeu sur TF1


En effet, Didier Deschamps, le parrain de la fondation Hôpitaux de Paris présidé par Brigitte Macron sera sur le plateau.

Dans ce sens, le footballeur aurait pu gagner s’il avait participé à ce Grand Concours des animateurs proposé par TF1.
Et pourtant, il n’est pas animateur et préfère rester à sa place en soulignant que cela lui arrange.

Par la suite, il poursuit sur le ton de la plaisanterie en affirmant qu’il avait presque toutes les bonnes réponses.
En même temps, Didier Deschamps se sent plus dans son élément sur le sport que sur la cuisine.