Sous l’effet de la gravité exercée par le soleil, il est possible que la Terre entre en collision avec ce dernier. C’est en effet, le cas de Kepler-1658b qui a été la première exoplanète à se rapprocher dangereusement de son étoile vieillissante.

La première planète à se rapprocher de son étoile

En 2009, des astronomes ont pu détecter pour la première fois une planète lointaine qui se rapprochait dangereusement de son étoile vieillissante. D’après une étude, cela pourrait donner un aperçu possible de la manière dont la Terre pourrait disparaitre.

Kepler-1658b est une exoplanète se situant à 2.600 années-lumière de la Terre. Autrement dit, il s’agit d’une planète se trouvant en dehors du système solaire. Elle est à peu près aussi grosse que Jupiter mais contrairement à cette dernière, Kepler orbite autour de son étoile à seulement 1/8 de la distance qui sépare notre étoile de Mercure.

Ainsi, cet exoplanète fait le tour de son étoile en moins de trois jours. Apparemment, selon une étude publiée dans The Astrophysical Journal Letters, cette période de révolution se raccourcirait d’environ 131 millisecondes par an. En ce sens, Kepler-1658b va entrer en collision avec son étoile dans moins de trois millions d’années.

Effet de la force de marée

D’après un astrophysicien à l’AFP, avec Kepler-1658b, c’est la première fois qu’ils observent une preuve directe d’une planète avec une trajectoire en spirale autour de son étoile vieillissante. D’ailleurs, cette dernière se trouverait déjà un stage avancé de son cycle. En effet, il aurait commencé à gonflé et à devenir de plus en plus brillante.

Sous l’effet de la gravité exercée par l’étoile en question, l’orbite de Kepler-1658b diminuerait inexorablement. Cet effet de gravité est similaire à celui qu’exerce la Lune sur plusieurs points de notre planète. En effet, appelé « force de marée », ce phénomène peut tout aussi bien attirer deux corps comme il peut les éloigner l’un de l’autre.

Collision de la terre avec le soleil

Selon le centre d’astrophysique dans un communiqué, la mort d’une planète provoquée par une étoile est une destinée qui attendrait de nombreux mondes. Autrement dit, c’est ce qui attend la Terre dans des milliards d’années au fur et à mesure que le Soleil évoluera.

Le soleil va devenir « une géante rouge » d’ici 5 milliards d’années environ. Ainsi, il va grossir de plus en plus et la distance le séparant de la terre sera de plus en plus fine sous l’effet des forces de marées.

Toutefois, cet effet pourrait également être contrebalancé par la perte de masse du soleil. Jusqu’à présent, le destin ultime de la Terre demeure encore flou. Cependant, il serait toujours sage d’envisager le pire des scénarios.