Angèle incarne un féminisme populaire qui s’est révélé à partir de ses albums. Elle a affirmé son idéologie et sa position à travers ses clips.

Les débuts d’Angèle

Angèle van Laeken de son vrai nom s’est fait connaitre par son premier single « La loi de Murphy » en octobre 2017. En 2008, elle sort son premier album « Brol » qui porte sur des questions féministes. Cet album se trouve à la première place de vente d’album en France et est certifié double disque de diamant. Elle remporte la Victoire de la musique du concert en 2020 pour son brol Tour.

La chanteuse belge a sorti son second opus intitulé « Nonante-Cinq » le 03 décembre dernier. Un album qui est orienté sur son intimité. Le single « Démons » en collaboration avec le rappeur Damso a fait un carton et a prouvé la position d’Angèle sur la musique pop francophone.

« Angèle » l’autobiographie

Un biopic est sorti le 26 novembre pour retracer l’histoire d’Angèle sur Netflix. Ce documentaire retrace la vie de l’artiste belge dès son plus jeune âge. On apprend notamment qu’il a été difficile pour l’Angèle de se sentir à sa juste valeur aux débuts de sa carrière. En effet, on retrouve aussi beaucoup de confidences sur sa sexualité.

L’artiste féministe engagée

La pop star incarne une idéologie de féministe. De plus, elle les a prouvés dans ses clips et durant ses apparitions. En avril 2019, Angèle a sorti un single « Balance ton quoi » qui fait référence au mouvement #BalanceTonPorc. Une lutte qui a pour but de batailler contre le harcèlement. Suivi de son single « oui ou non », un clip qui reproduisait les publicités afin de partager la réalité sur la condition de travail de la femme, la répartition des tâches ménagères. Aussi, sa photo pour l’affiche de sa tournée, Angèle a exposé ses poils sous les bras. Quant à cette affiche, elle a revendiqué la reconquête du corps de la femme.

Par contre, en septembre 2020, l’image d’Angèle a pris un coup. Une jeune femme s’est plainte d’avoir été agressée sexuellement par son frère Romeo Elvis. Malgré les excuses de ce dernier, Angèle s’est fait attaquer sur les réseaux sociaux pour hypocrisie. Une situation qui l’a permis de vouloir contrôler encore plus son image.