A travers cet article, nous allons vous livrer la somme qu’il faudra verser mensuellement sur le compte d’épargne pour profiter d’un bon taux d’intérêt. En moyenne, chaque ménage Français mettrait 18,7% du revenu de côté mais ce pourcentage masquerait d’énormes disparités.

Epargne de 18,7% des revenus bruts

D’après les informations reçues de l’Insee, un ménage épargnerait 18,7% de revenus bruts en moyenne. En outre, il ne faut pas oublier que cette part d’épargne contient les éventuelles échéances de prêts immobiliers. Cependant, ce pourcentage n’est qu’une moyenne calculée à partir des comportements de l’ensemble de la population et n’est pas vraiment fiable. En effet, l’importance des disparités en termes de revenus des citoyens réduit considérablement la pertinence de cette moyenne.

En fait, moins nous gagnons d’argent, moins la part du revenu consacrée à l’épargne est importante. D’ailleurs, les 20% des ménages les plus pauvres ne consacreraient que 2,7% de leur revenu à l’épargne. Or, c’est bien loin des 18,7% mentionnés précédemment.

Somme à verser mensuellement sur le compte d’épargne

Selon la moyenne française, un ménage avec un revenu de 16 000 euros par ans devrait épargner 250 euros par mois. Pour un foyer gagnant 25 000 euros par an, ils devraient verser 390 euros par mois sur leur compte. Ensuite, pour ceux gagnant 35 000 euros par an, cette somme devrait être de 545 euros.

Pour ceux qui touchent 45 000 euros par an, ils devraient épargner 645 euros par mois. Puis, pour ceux avec un revenu de 55 000 euros par an, l’épargne devrait être de 587 euros. Enfin, pour ceux qui touchent 75 000 euros et 95 000 euros par an, leur épargne devrait respectivement être de 1 168 euros et 1 480 euros par mois.

Toutefois, ces données sont à prendre avec des pincettes en raison du manque de représentativité. Comme mentionné précédemment, la disparité entre les ménages est trop importante pour établir une base fiable. Pour la plupart des gens, il est difficile d’épargner à la lettre les sommes soulignées.

Progression de l’épargne avec l’âge

Normalement, plus l’âge avance, plus les capacités d’épargne devraient augmenter. En effet, les Français ont tendance à épargner très peu avant 30 ans car à cette période de leur vie, les revenus sont plus faibles et les dépenses plus contraignantes. Puis, entre 30 et 40 ans, le taux d’épargne évolue globalement.

Ensuite, arrivé à un  certain âge, les revenus augmentent et certains dépenses diminuent. Ainsi, il est plus facile d’épargner. D’ailleurs, en générale, le taux moyen d’épargne passe à 25% à partir de 70 ans.