Cette année 2023, un conditionnement du RSA à des heures d’activité verra le jour dans 18 départements et une métropole. Il s’agit d’une promesse effectuée par le candidat Macron en 2022 dont l’objectif est de rendre à nouveau employables les bénéficiaires très éloignés de l’emploi.

Conditionnement du RSA à des heures d’activité

Le gouvernement avance pas à pas dans la réalisation des promesses faites par le président Emmanuel Macron lors de son élection. En effet, après les nouvelles règles de l’indemnisation chômage et la réforme des retraites, c’est aujourd’hui au tour du RSA de connaître un changement.

Plus simplement, le gouvernement souhaite conditionner le versement du Revenu de Solidarité Active ou RSA de 15 à 20 heures d’activité hebdomadaire. D’ailleurs, en mi-décembre dernier, le ministre du travail Olivier Dussopt a déjà présenté la liste des 18 départements concernés par le test de cette nouvelle formule. La métropole de Lyon s’est également portée volontaire pour l’expérience.

Test du nouveau RSA

Seul l’Aveyron a levé le doigt en Occitanie pour participer au nouveau test RSA. En fait, cette réforme, incluse dans la refonte globale du service public de l’emploi avec la création de France Travail, prévoit un grand changement. Celle-ci stipule que chaque allocataire devra désormais signer un contrat d’engagement sur la base d’un accompagnement intensif. Ici, l’objectif est d’atteindre les 15 à 20h de travail par semaine.

Autrement dit, le bénéficiaire du RSA ne sera plus un simple allocataire. En effet, il deviendra avec ce changement un acteur de sa réussite. Contrairement à ce que l’on peut penser, l’idée n’est pas d’obtenir des heures de travail « bénévoles » de la part des allocataires mais de remettre ces publics dans de bonnes conditions pour retr ouver du travail. C’est notamment la principale source d’émancipation et le chemin le plus fiable pour sortir de la précarité.

Ainsi, les heures demandées en contrepartie pourront concerner une immersion et une formation en entreprise. Il peut s’agir d’une démarche sociale accompagnée, d’une participation à des ateliers collectifs, l’engagement dans une activité citoyenne ou autre.

Coût de cette indemnité chômage

En gros, le gouvernement vise à remettre les allocataires du RSA dans une logique de rebond. Cela leur permettra à terme de retrouver un emploi durable et de sortir de la précarité.

En outre, d’après les statistiques, seuls 34% des allocataires ont un emploi. C’est pourquoi, la réforme du RSA prévoit que chaque bénéficiaire devra s’inscrire à Pôle Emploi. Ce sera le premier pas vers un avenir meilleur pour chacun d’entre eux.

D’après le ministère des Solidarités en juin 2022, 1,88 millions de ménages percevaient le RSA. Pour les collectivités, ce nombre est équivaut à 15 milliards d’euros en incluant la prime d’activité et les dépenses d’accompagnement.