Cyril Hanouna présente chaque jour deux émissions sur la chaîne de Canal plus : “C’est que de la télé” et “Touche pas à mon poste”. Elles fournissent assez d’audience pour générer un profit pour C8.

Ces deux émissions produites par la société de production H2O génèrent généralement une marge bénéficiaire de 29 %. Ce chiffre représente le tiers des profits perçu par la chaîne privée.

Une perte de 600 millions depuis sa création


Selon une étude du magazine économique Capital, la chaîne C8 accuse un déficit de 600 millions d’euros depuis sa création en 2005. Selon les propos de ce magazine, la chaîne appartenant au groupe Canal Plus a encore perdu 55 millions pendant l’année d’exercice 2019. Son chiffre d’affaires est revue à une baisse de 2%.

La chaîne perçoit cette perte malgré les restrictions budgétaires que les dirigeants ont mis en place. Deux émissions jugées budgetivores ont été en effet supprimées. Il s’agit de “Salut les terriens” et “Les terriens du dimanche” de Thierry Ardisson. L’effectif du personnel a aussi été réduit de 223 employés permanents à 158, et de 48 à 11 intermittents.

L’émission de Cyril Hanouna pointée du doigt


Dans cette situation financière désastreuse, le rôle de Cyril Hanouna est plus que compliqué. En effet, les émissions de “Babagénèrent en même temps des bénéfices mais aussi une perte conséquente. Si les émissions quotidiennes apportent 29% de bénéfices, celles hebdomadaires entraînent un déficit de 5%.

Celle de Cyril Hanouna n’est pas l’unique émission qui engendre des pertes à cette chaîne du groupe Canal Plus. L’émission quotidienne de William Leymergie, William à midi, générait une perte de 5% à la chaîne. Sans compter qu’avant sa suppression, les émissions de Thierry Ardisson engendraient une perte de 32% pour la chaîne C8.