Cyril Hanouna a décidé de s’en prendre à un ministre, car il n’avait pas répondu à son invitation. On vous fait le point sur cette histoire. 

En effet, fin avril, Marlène Schiappa avait offert une responsabilité à l’animateur pour les élections présidentielles. « En 2022, c’est lui qui devrait co-présenter le débat de l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle. C’est quelqu’un de brillant, qui connaît la société française comme ses poches. Mais il est de bon ton de cogner sur lui, cela relève du mépris de classe », a-t-elle confié. Suite à cette nouvelle, Baba avait évoqué ses ambitions dans TPMP ce 26 avril dernier. « Le débat d’entre-deux-tours, franchement, ce n’est pas pour moi. Mais si c’est des spéciales pour les présidentielles, ce sera un oui », affirmait le trublion de C8.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par #TPMP (@tpmptv)

« On va essayer de monter ces émissions dès l’année prochaine et c’est sûr et avec les candidats ! Il faut amener les jeunes à voter passant par le divertissement et en faisant un truc plus sérieux derrière. Les jeunes ne viennent pas sur les émissions politiques ailleurs, car c’est soulant. Il faut amener un petit peu de divertissement comme on a dans Balance ton post » rajoute-t-il. Cette nouvelle fonction l’a-t-il poussé à avoir la grosse tête ?

Cyril Hanouna est dans une colère noire contre un ministre


Ce lundi 3 mai dernier, Cyril Hanouna est sorti de ses gonds et n’a pas fait preuve de professionnalisme En effet, il avait voulu inviter le ministre de l’Education Nationale, Jean-Michel Blanquer, pour parler du sort des étudiants.

« Coucou les chéris, je travaille depuis hier sur les sujets du Bac et du BTS et la gestion des examens. C’est juste incroyable ce qui se passe en ce moment. On tentera de trouver des solutions demain dans TPMP et ce serait top que le ministre Jean-Michel Blanquer vienne sur le plateau face aux étudiants » annonçait-il le dimanche 2 mai sur son compte Twitter.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par #TPMP (@tpmptv)

« La situation est préoccupante et beaucoup d’étudiants sont en désarroi. Il serait important d’apporter des réponses demain. Leur offrir des solutions et leur redonner espoir » rajoute-t-il. Hélas, Jean-Michel Blanquer n’a pas répondu à son invitation. Vraisemblablement, le présentateur phare de C8 déteste qu’on lui dise non. Ainsi, Cyril Hanouna s’est lâché sur le ministre sur Twitter. « Bon les chéris, apparemment Jean-Michel Blanquer ne viendra pas ce soir. Apparemment, il aurait d’après mes renseignements un tournoi de fléchettes et le Championnat de France de marelle ! Je peux comprendre, tout le monde a ses priorités ! » plaisante le présentateur. Des propos qui vont lui valoir des critiques de la part de ses détracteurs.

Des pluies de commentaires


Depuis 2017, Cyril Hanouna n’a pas que des amis. En effet, cette année-là, il avait écopé d’une amende de 3 millions d’euros de la part du CSA pour son canular homophobe. En cause, lors d’une séance de ses émissions il avait diffusé bon nombre de photos et attitudes stéréotypées sur les personnes homose*uelles. Par conséquent, du point de vue de la CSA, la société C8 n’a pas respecté la vie privée de ces personnes.

Depuis, l’animateur a eu droit à des critiques de toute part. On pouvait alors lire les « Inrocks » une chronique de Christophe Conte. « Que du frais, du délicat, du parfumé, à n’en pas douter. Tel l’accouplement du degré d’intelligence d’un coussin péteur avec le discret raffinement d’une crise hémorroïdaire. Tu me diras, un pays qui regrette Sarkozy et Goldman prouve qu’il n’a jamais renoncé à toujours plus de vulgarité. Et, à ce compte-là, un royaume avec de telles ambitions n’a que le bouffon qu’il mérite », relate le chroniqueur. De son côté, l’humoriste Patrick Timis a aussi donné son avis. « Les nuisances sonores, nuisances visuelles… de l’émission TPMP » avait-il écrit. « Ça te détruit les neurones. Ça te réduit ton espérance de vie », rajoute-t-il.