Il y a eu beaucoup de rappel de produits dernièrement. Cette fois on parle d’une marque de pâtes, cet aliment dont on ne se lasse jamais.

Les pâtes : un produit vieux comme le temps


Saviez-vous que l’invention des pâtes date d’avant Jésus Christ ? Plus précisément en l’an de-8000 avant JC. Cela semble incroyable. Et pourtant ce met fabuleux aurait accompagné le quotidien de nos ancêtres. C’est sûrement ce qui lui donne ce goût si familier. C’est un des aliments les plus répandus au monde. En Italie, ils en sont à 23kg par personne par an.

C’est vrai qu’à côté les français n’en sont qu’à 8,3 kg par an et par habitant. Ce n’est même pas comparable. Mais ça n’empêche pas tout un chacun d’apprécier cet aliment simple et abordable. Cependant il faut désormais faire attention, car on a constaté qu’une marque de pâtes aux supermarchés contient un élément étranger. Ce qui pourrait être un danger pour les chers consommateurs.

Éléments étrangers : potentiels dangers


Il s’agit d’une notion assez large. Pour faire simple, on qualifie de cette appellation toute matière présente dans un aliment, qui est considéré comme non conforme aux attentes du consommateur. Aussi l’Agence nationale de sécurité Sanitaire ou Anses nous met souvent en garde à ce sujet. C’est assez rare d’en découvrir dans la nourriture mais pas impossible. On peut en différencier en deux types.

Ceux d’origine exogène, incorporé dans le produit pendant le processus de fabrication. Mais aussi ceux d’origine endogène, venant de l’emballage ou de la matière première. Mycotoxines, allergènes, parasites ou même résidus de métaux lourds, les corps étrangers sont nombreux. Ce risque a donc poussé le ministère de la santé à faire un rappel massif sur une marque de pâtes il y a quelques jours.

Ces pâtes qu’il ne faut pas consommer


Le risque pour les consommateurs était tel que le ministre a dû intervenir. On ne parle bien évidemment pas de toutes les pâtes, mais seulement d’une marque. Il s’agit des pâtes de type strozzapreti produites par la société Fumaiolo S.r.l. À cause de la rupture d’un outil de travail durant la production, le produit pourrait contenir des fragments de métaux.

On a donc rappelé les lots portant le numéro 004/22, en format de 400g. Leur date de péremption est pour le 31 mars 2023. Même s’ils ont vite été retiré des rayons, certains pourraient avoir déjà acheté ce produit. Ainsi, il est fortement conseillé de ne pas le consommer et de le ramener au point de vente pour un échange ou un remboursement.