David Douillet humilié dans DALS ne manque pas de ‘exprimer librement quand il peut répondre à ses détracteurs. Dans ce sens, certains internautes lui reprochent d’être trop présent à la télévision et n’hésite pas à le détraquer. En même temps, l’ancien champion du judo quitte la compétition Danse avec les stars dès le premier prime.

David Douillet humilié dans DALS


En effet, l’ancien champion du judo a participé au jeu de la manipulation de M6, Les Traitres.

Par la suite, le judoka devenu homme politique est présent au casting de la dernière édition de Danse avec les stars.
Dans ce sens, les internautes lui reprochant d’être trop présent à la télévision ne manquent pas de le flinguer de reproches.

D’un autre côté, David Douillet humilié dans DALS a eu l’opportunité d’y répliquer dans un entretien accordé à Télé Loisirs.
Apparemment, le célèbre homme d’affaires de 53 ans affirme ouvertement qu’il n’en a rien à faire des réseaux sociaux.

Les reproches des internautes


En effet, David Douillet humilié dans DALS affirme s’en foutre complètement de ce qu’on peut dire sur les réseaux sociaux.

Dans ce sens, le judoka devenu homme politique et homme d’affaires de 53 ans souligne qu’il a largement passé l’âge.
En même temps, il sait gérer ces commentaires humiliants depuis l’époque où il était très médiatisé.

Cependant, l’ancien champion du judo souligne tout de même qu’il participe dans Danse avec les stars pour son plaisir personnel.
Apparemment, grand fan de ce concours, l’ex-ministre tient à tenter cette expérience même s’il part dès le premier prime.

Sa réaction face aux détracteurs


En effet, le judoka devenu homme politique et homme d’affaires de 53 ans est la parfaite antithèse de la danse.

Dans ce sens, mesurant 1,95 m et pesant plus de 130 kg, il parait évident que David Douillet n’est pas danseur.
Et pourtant, il tient à participer dans cette compétition Danse avec les stars diffusée sur le première chaine TF1.

En même temps, l’ancien champion du judo reconnait qu’il n’a jamais rien dansé d’autres que des slows pour draguer.
Néanmoins, l’ex-ministre veut montrer qu’il n’y a rien d’interdit à personne par le biais de cette participation dans DALS.