L’influence du Taulier a failli attacher à vie David Hallyday et la drogue comme il se lance dans la musique. Dans ce sens, de son vivant Johnny Hallyday se confie ouvertement sur le secret de ses compositions que nous adorons tant. Cependant, son fils qui devient artiste comme lui ne veut pas s’en servir et apparemment il réussit à éviter le pire.

Les mauvaises habitudes de Johnny Hallyday


En effet, dans le cas des grandes personnalités comme Johnny Hallyday, les médias continuent de parler de lui.
Et pourtant, le célèbre rockeur avait rendu l’âme en 2017 après que son cancer des poumons réussit à l’emporter.

Dans ce sens, le Johnny Magazine rapporte des faits sur la vie du Taulier, sa famille, son mariage, ses projets.

En effet, dans sa vie d’artiste Johnny Hallyday avait l’habitude de se droguer pour aboutir à une création unique et exceptionnelle.
Par conséquent, depuis toujours il existe une proximité assez troublante entre David Hallyday et la drogue dès son jeune âge

La tentation entre David Hallyday et la drogue


En effet, le grand Johnny Hallyday ne le nie strictement pas même si cette situation remet en cause s source d’inspiration.
Apparemment, comme tout grand artiste de son époque, le Taulier n’hésite pas à se droguer pour mener à bien ses compositions.

Dans ce sens, entre le père de David Hallyday et la drogue, une véritable histoire de toute une vie s’installe.
Notamment, au début il avait développé une grande dépendance à la cocaïne qu’il pourra contrôler plus tard.

Par ailleurs, pendant une interview avec le Monde, il affirme « le hasch circulent à mort chez les musiciens ».

Le fils du Taulier évite le pire


En effet, Johnny Hallyday soutient qu’il n’y a pas de magie dans ces merveilles que lui et les autres musiciens arrivent à créer.
Apparemment, plus qu’un simple caprice ou pour le plaisir, la cocaïne les aide à trouver l’inspiration dans la musique.

Cependant, le Taulier conseille à ses fans de ne pas y toucher pour éviter les dégâts comme ils n’en ont strictement pas besoin.
Plus tard, David Hallyday se lance dans le monde de la musique mais heureusement pour lui il ne se drogue pas.

Par ailleurs, l’artiste ne cache pas à Paris Match qu’il touche à l’alcool mais jamais dans la mesure du trop.