Le grand garçon de Johnny Hallyday et de Sylvie Vartan a marqué l’esprit de la toile avec son renoncement à l’héritage de son papa au profit de sa petite sœur, Laura Smet.

La guerre qui a complètement déchiré le clan Hallyday touche à sa fin depuis la disparition du taulier en décembre 2017. Apparemment, la priorité de David Hallyday n’y est plus.

Un accord de paix, signé dans le clan Hallyday


Après des années de guerre sans merci, David confie avec désinvolte que « La rage, je ne l’ai plus. Enfin, toujours un petit peu quand même. Il y a des choses qui ne guérissent jamais. Ce qui est fait est fait et personne ne pourra mettre un pansement là-dessus ».

Sa belle-mère a préféré s’exprimer directement dans un communiqué qui met fin immédiatement à la guerre : « Consciente que la situation née de la remise en cause de ces décisions ne pouvait durer plus longtemps, Laeticia a émis le souhait de parvenir à une entente avec les aînés de son mari. Il en va de la paix réclamée par le deuil, comme de la sérénité qui doit habiter chaque famille ».

David Hallyday et Marion Cotillard, leur combat pour l’environnement


Malgré tout, David Hallyday et son amie proche Marion Cotillard sont unis par une cause noble qu’est la défense de l’écologie. Dernièrement, ils ont été complètement dépassés et déçus par les déclarations d’un auteur écologique en qui ils ont placé toute leur confiance. Ce n’est autre que Michael Schellenbeger qui revient sur certains propos jugés erronés.

« Son ouvrage qui revient point par point sur ses trente ans de militantisme, dénoncent des déclarations apocalyptiques sur le climat “scientifiquement erronées et politiquement contre-productrice”, mentionne le magazine people “Valeurs Actuelles”.