Énorme scandale. David Hallyday serait interdit de séjour sur le sol français. Mais que s’est-il passé ? On vous donne les détails.

Une guerre d’héritage qui a fait beaucoup de ravage


Il y a quelques semaines, David Hallyday a fait un geste remarquable. D’ailleurs, tous ses fans l’ont salué. En effet, le fils de Sylvie Vartan et de Johnny Hallyday a décidé de renoncer à sa part d’héritage pour la léguer à sa sœur, Laura Smet.

Suite à une longue bataille juridique sur l’héritage de leur père, frère et sœur ont décidé de tourner la page et d’enterrer la hache de guerre. Au micro du Télé Loisirs, le chanteur avait déclaré : « La rage, je ne l’ai plus. Enfin, toujours un petit peu quand même ». Avant de préciser : « Il y a des choses qui ne guérissent jamais. Ce qui est fait est fait et personne ne pourra mettre un pansement là-dessus ». Après cette guerre juridique qui lui était difficile, David Hallyday veut tourner la page et se concentrer davantage sur sa famille et sa carrière.

Quant à Laeticia Hallyday, elle a également décidé d’enterrer la hache de guerre avec ses beaux enfants. Dans un communiqué, on pouvait lire : « Consciente de la situation, Laeticia a émis le souhait de parvenir à une entente avec les aînés de son mari. Il en va de la paix réclamée par le deuil, comme de la sérénité qui doit habiter chaque famille ».

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par david hallyday (@david_hallyday)

David Hallyday ne pouvait pas entrer sur le sol français


Mais, récemment, le magazine people France Dimanche a consacré un dossier sur David Hallyday et a livré des nouvelles très étonnantes à son sujet. D’après la publication du tabloïd, l’ex-mari d’Estelle Léfébure a été « interdit de séjour en novembre 2020 » en France. Alors que lui et sa femme Alexandra Pastor passent leur vie entre la France et le Portugal.

Selon les informations, le chanteur aurait été testé positif au Covid-19 à l’époque. Pour cela, il lui est impossible de rentrer sur le territoire Français. Ainsi, il était contraint de faire demi-tour. Le magazine avait confié : « Il s’était fait rattraper par la patrouille sanitaire. Chopé par le virus aux portiques de l’aéroport, il a dû se mettre au frais dans sa villa portugaise ».

Ainsi, concernant tous ses projets sur le sol français, il a dû les reporter ou les annuler. C’était le cas de son interview avec le journal Libération.