David Hallyday se fâche contre Charlotte Casiraghi à cause de son défilé à cheval durant le défilé pour la maison de haute couture Chanel. En effet, cette démarche de la fille de Caroline de Monaco a attiré la colère des défenseurs de la cause animale. D’ailleurs, le fils ainé de Johnny Hallyday se trouvait comme l’un des porte-parole de PETA.

David Hallyday se fâche contre Charlotte Casiraghi, l’entrée à cheval très inattendue

Le défilé de Chanel pour la collection printemps-été 2022 s’est déroulé au Grand Palais ce mardi 25 janvier. L’entrée magistrale de l’héritière de Monaco a marqué l’événement. Charlotte Casiraghi a ouvert le défilé en impressionnant les invités sur l’univers équestre.

Par ailleurs, cette chevauchée exceptionnelle de l’ex de Gad Elmaleh a offusqué les défenseurs de la cause animale. David Hallyday et sa sœur Laura Smet sembleraient agacer de sa prestation. À souligner que le père d’Emma Smet est un porte-parole de PETA ou « People for the Ethical Treatment of Animals ». De ce fait, il avait dénoncé l’exploitation animale suite au défilé de l’ambassadrice de Chanel à dos sur son cheval.

David Hallyday défend sa cause et critique Charlotte Casiraghi

David Hallyday se fâche contre Charlotte Casiraghi et pour cause son entrée remarquable et à cheval  durant le défilé de Chanel. L’association dédiée à la protection des droits de tous les animaux réplique contre cette exploitation.

En tant que défenseur fervent des animaux, David Hallyday a rejoint le PETA en 2020. Il s’est joint à l’association pour condamner l’exploitation des animaux et la cruauté subie par ces derniers.

Néanmoins, aucun signe de maltraitance n’a pu être observé à l’encontre de l’animal. Pourtant, les critiques y vont bon train. Bien que l’épouse de Dimitri Rassam soit une cavalière remarquable, les défenseurs des droits des animaux l’ont toujours blâmé.

Les critiques des internautes

David Hallyday se fâche contre Charlotte Casiraghi à la suite de l’ouverture du défilé de Chanel. D’ailleurs, les critiques se sont multipliées sur les réseaux sociaux à la suite de sa prestation.

Pour certains, il s’agit d’un mauvais moyen de lancer une marque de mode. Cela risquerait de stresser l’animal. D’autres considèrent cet acte égoïste et prétentieux comme une torture pour le cheval.