Il est difficile d’oublier le suicide de la petite Evaëlle en 2019, suite à des harcèlements scolaires. La petite fille de 11 ans s’est suicidée sur son lit car elle n’en pouvait plus du harcèlement scolaire de la part de son professeur.

Mais concrètement, qu’a donc fait la professeur qu’elle accuse d’un tel drame ? On vous livre les détails dans les prochaines lignes !

Que s’est-il vraiment passé ?


En 2019, la petite Evaëlle est prise à parti par sa professeure de français parce qu’elle n’utilise pas de cahier, mais un classeur. La petite écolière avait une recommandation de son orthopédiste Bien il ne s’tttddevait alléger son cartable à cause d’une blessure à la cheville.

A partir de ce moment, elle a souvent été la cible de remarques humiliantes de la part de l’enseignante. Certains de ses camarades déclareront d’ailleurs qu’elle « criait sans raison » sur Evaëlle par moments.

Professeure et élèves, tous responsables de son suicide ?


Bien que certains camarades de la jeune Evaëlle aient fait part à leurs parents de ce que vivait la petite fille, aucune mesure n’a été prise à l’encontre de la professeure. D’autres élèves pourraient eux aussi avoir joué un rôle car ils s’amusaient à harceler leur camarade de classe. EIls ont par ailleurs forcé son casier pour y voler son journal intime et le lire en public.

Une accumulation de moqueries, de harcèlements et d’humiliations qui ont conduit à l’irréparable. Le vendredi 21 juin 2019, la petite Evaëlle se pend sur son lit. Ses parents avaient porté plainte contre l’enseignante. En garde à vue en novembre2019, elle sort quelque temps après. Après plusieurs recours, la professeure a été condamnée à ne plus exercer un métier lié à l’enseignement et à recevoir des soins psychologiques. L’enseignante compte faire appel de cette décision le 1er octobre 2020.