Une assistante maternelle se retrouve incarcérée en prison à cause du décès d’un bébé secoué dans la région de Loire. Dans ce sens, le parquet de Saint-Etienne met en examen cette nounou après que la petite fille de 6 mois meurt. En même temps, il s’agit d’une forme de maltraitance envers le bébé pour lequel il faut savoir réagir pour éviter une tragédie.

Décès d’un bébé secoué


En effet, une fillette de 6 mois est décédée des suites du syndrome du bébé secoué le 26 juillet.

Apparemment, la nounou a été mise en examen pour violences volontaires même si elle a prévenu le papa du bébé.
Dans ce sens, ces violences provoquent sa détention provisoire selon André Merle, le procureur adjoint de la République de Saint-Etienne.

Notamment, la jeune femme habitante de L’Horme alerte le père du bébé qui l’emmène à l’hôpital en urgence.
Par la suite, l’autopsie confirme le décès d’un bébé secoué après deux jours au sein de cet établissement hospitalier.

Une assistante maternelle incarcérée en prison


En effet, l’assistante maternelle chargée de garder la fillette endosse toute la responsabilité pour le décès du bébé secoué.
De plus, sa maman avait également pris une vidéo montrant l’enfant en bonne santé confiée à la nourrice.

Dans ce sens, cette affaire intervient à un moment de tension dans le système de garde d’enfants fortement critiqué.
Apparemment, les plaintes pour maltraitance d’enfants au sein de nombreuses crèches ne cessent de s’accroître provoquant une panique des parents.

Notamment, cette forme extrêmement grave de traumatisme crânien chez l’enfant peut entraîner des séquelles psychologiques, voire même la mort.

La réaction à adopter en cas d’urgence


En effet, si vous vous retrouvez par malheur face à une situation similaire, n’hésitez pas à appeler le 15 ou le 112.

Dans ce sens, il s’agit des numéros des services médicaux d’urgence, 114 par sms pour les personnes sourdes ou malentendantes.
Apparemment, un diagnostic et une prise en charge précoces vont limiter les conséquences neurologiques et sauver le bébé d’une mort imminente.

Notamment, placez le bébé sur le côté en position latérale de sécurité dans le cas de convulsions ou de vomissements.
Par ailleurs, vérifiez que le bébé n’a pas besoin de manger ou de boire, d’être changé, d’être plus ou moins couvert.