Si l’on entend toujours parler des frasques de la royauté britannique, il y a d’autres drames qui se profilent de par le monde ! Pas si loin que cela, c’est la famille royale Belge qui est en question depuis quelques temps. Et pour cause, il semblerait que Delphine Boël ait réussi son coup.

La jeune femme qui déclamait autrefois être la fille de Roi Albert II aurait eu une très bonne nouvelle le 1 octobre dernier. De quoi changer la donne dans la succession et peut-être causer des frictions au sein de la communauté royale.

Fille illégitime du Roi ?


Cela fait plusieurs année que Delphine Boël se présente comme étant une héritière du trône belge. Pour la plasticienne, il est très important qu’on lui reconnaisse ce titre qui définirait son appartenance à la famille royale. Elle commence donc la bataille en 2013 alors qu’elle demande à ce qu’on la reconnaisse.

Son but est simple : « obtenir les mêmes privilèges, titres et qualités que le reste de sa fratrie ». Notons qu’elle a perdu ces capacités quand le Roi Albert II abdique et laisse sa place à Philippe à l’époque du début de leur combat.

Un verdict en sa faveur ?


C’est une très bonne nouvelle pour Delphine Boël qui tombe le 1er octobre dernier. La quinquagénaire a finalement obtenu un verdict en sa faveur. Celle qui est née d’une relation extraconjugale de l’ancien souverain finit donc par avoir gain de cause.

Comme l’indique son avocat, elle « ne sera plus une enfant au rabais » comme la royauté l’a toujours traitée. Le résultat du Test ADN demandée par la plasticienne a été totalement positif. Elle est donc bel et bien la fille biologique de ce dernier. !