Devenue une personnalité publique grâce à sa participation au Loft Story il y a 20 ans, Delphine Castex dévoile les difficultés de la vie après la télé-réalité.

Lundi 26 avril dernier, Delphine Castex a accordé une interview au TV Magazine. Durant laquelle, la mère de trois enfants révèle ainsi sa vie après Loft Story. Pour elle, l’après Loft-Story était tout simplement difficile. On vous dit tout !

Delphine Castex ne pensait pas participer au Loft Story


Au départ, Delphine Castex a bien failli ne pas participer au Loft Story. D’ailleurs, elle se souvient très bien du jour où elle a envoyé sa candidature. Au micro de TV Magazine, elle a confié : « Je regardais la télé avec une personne et nous étions tombés sur l’annonce d’un casting pour un jeu télévisé. Il avait appelé le numéro inscrit à l’écran en laissant mes coordonnées. Et quelques jours plus tard, je recevais un courrier avec un ensemble de questionnaires ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Loft Story (@loftstorytv)

Pour sa part, la maman de trois enfants n’a donc rien calculé à l’avance en voulant intégrer le Loft. Elle avait expliqué : « J’avais tout rempli à la va-vite, sans réfléchir à mes réponses. Avec le questionnaire, je devais mettre deux photos de moi. J’avais pris d’anciens clichés que j’avais déjà dans mes tiroirs, dont une où je suis dans un grenier de paille avec un sac de couchage et une autre avec juste mon visage. Je n’étais pas à l’initiative de cette inscription donc je ne m’étais pas démenée. Je n’avais jamais fait ça auparavant et je ne rêvais pas de passer à la télévision. J’imaginais m’inscrire à un jeu classique genre “Questions pour un champion”, rien de plus ».

«Nous allions vivre enfermés dans un loft pendant deux mois»


Étant très jeune à l’époque, Delphine Castex ne faisait pas trop attention au concept de l’émission. Elle avait lancé : « J’étais jeune et on me proposait une émission marrante. Quinze jours après avoir renvoyé mon questionnaire, c’est Alexia Laroche-Joubert qui m’avait appelé pour me diriger vers les casteurs de Toulouse. J’y étais allée, je m’étais accrochée avec la casteuse qui était là pour nous provoquer, mais ça, je ne l’ai compris que bien après. Elle avait critiqué ma tenue vestimentaire et je lui avais demandé si elle comptait partir pêcher avec son grand poncho vert kaki. (Rires)». Avant de poursuivre : «En rentrant chez moi avec mon père, j’étais énervée, je lui avais sorti le gros cliché de la fille du sud : “De toute manière les Parisiens, c’est des cons!” (Rires). Puis, Alexia Laroche-Joubert m’a rappelée pour me dire que j’étais retenue parce qu’ils avaient adoré mon tempérament».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Loft Story (@loftstorytv)

Mais pertinemment, à cause de son fort caractère, elle décide de ne pas faire l’émission. Dans les colonnes de TV Magazine, elle avait confié qu’elle a « plusieurs fois dit non à Alexia Laroche-Joubert». Et pour cause, elle n’avait pas aimé le casting qu’elle a fait à Toulouse. Pour cela, son seul désir était que la production de Loft Story «l’oublie». Mais, visiblement, Alexia Laroche-Joubert la rappelle plusieurs fois. Ainsi, selon Delphine Castex : « Il a fallu qu’elle m’appelle un jour où je venais de me disputer avec mon copain de l’époque pour que je dise oui. En une journée, j’ai fait mon aller-retour à Paris pour passer les tests médicaux et psychologiques. Et quelques jours plus tard, j’étais retenue parmi les onze candidats. Et c’est à ce moment-là qu’on m’apprenait que nous allions vivre enfermés dans un loft pendant deux mois ».

Une rencontre qui l’a sauvée


Quoi qu’il en soit, la mère de famille confie qu’elle ne regrette rien de sa participation au Loft. Elle a reconnu : « C’est une expérience qui m’a fait grandir, j’ai appris à devenir plus méfiante. Comme tous les candidats, j’ai rencontré de bonnes et de mauvaises personnes, j’ai reçu de bonnes et de mauvaises propositions. Il y a eu du bon et du mauvais». Avant de poursuivre : «J’ai gagné beaucoup d’argent grâce à Loft Story. Mais à un moment donné, j’ai ressenti le besoin de me couper du monde et de m’isoler. J’avais un centre équestre que j’ai vendu parce que je ne voulais plus voir personne ».

Heureusement pour elle, elle a fait de bonnes rencontres. L’ancienne candidate du Loft avait expliqué : « Avec le temps, j’ai fini par m’apaiser. J’ai fait de bonnes rencontres. Avec des gens qui me voulaient du bien. Et qui m’aimaient sincèrement en tant que Delphine Castex et pas en tant que Delphine de Loft Story. Ma rencontre avec François, le papa de mes trois merveilleux enfants (Tilouis, César et Avril). Avec qui je suis depuis 13 ans m’a vraiment sauvée ».

D’ailleurs, c’est son mari qui lui a donné le courage et la force d’oublier son passé. Durant l’interview, elle avait révélé : « C’est quelqu’un de très humble qui m’aime pour qui je suis et qui m’a aidé à m’en sortir. Il a su être à l’écoute de mon vécu ».