Un caveau ouvert capte l’attention des enquêteurs dans l’affaire concernant Delphine Jubillar retrouvée morte après des années de recherche. Dans ce sens, son conjoint Cédric Jubillar, principal suspect déclaré innocent en décembre 2020 se retrouve toujours en détention. En même temps, aucune trace de l’infirmier d’Albi pour le moment, juste cette tombe ouverte à Cagnac-les-Mines ne menant à rien.

Delphine Jubillar retrouvée


En effet, le corps de Delphine Jubillar retrouvée représente l’objet de recherche des enquêteurs depuis plus d’un an et demi.

Dans ce sens, les chances de retrouver un jour sa dépouille s’amenuisent mais les enquêteurs continuent leur investigation malgré tout.
Par ailleurs, l’équipe en charge de cette enquête prévoit de fouiller le cimetière de Saint-Dalmaze, à Cagnac-les-Mines depuis quelques jours.

Apparemment, cette hypothèse provient d’un élément troublant rapporté par les gendarmes lors de la première inspection du cimetière en 2021.
Notamment, il s’agit d’un caveau ouvert visiblement en construction, selon les propos du Parisien dans sa parution du mardi 5 juillet.

Ce caveau ouvert qui titille les enquêteurs


En effet, si à l’époque cette piste ne semble pas intéresser les enquêteurs, actuellement ils reviennent sur ce détail.

Dans ce sens, à la suite de l’interrogatoire d’une amie de Delphine Jubillar retrouvée par la section de recherches de Toulouse.
Apparemment, elle rapporte une scène assez étrange quand elle accompagne Cédric Jubillar trois mois après la disparition de Delphine.

Notamment, quand elle propose d’aller à Dalmaze et que Cédric fait semblant de ne pas connaître l’endroit au début.
Par la suite, il lui demande de l’aider à ouvrir le tiroir d’une tombe dans le but d’obtenir ses empreintes digitales.

La réaction des proches de Delphine


En effet, très actifs dans la recherche, les proches de l’infirmière tarnaise trouvent une piste très complexe pour la retrouver.

Apparemment, les enquêteurs ne parviennent toujours pas à retrouver le corps de Delphine Jubillar après dix-huit longs mois d’investigation.
Notamment, cette infirmière de Cagnac-les-Mines en instance de divorce disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020.

Par ailleurs, l’ancien compagnon de cellule de Cédric affirme que le plâtrier lui avait confié où le corps se trouve.
Et pourtant, les recherches dans la zone indiquée n’aboutissent à rien et les enquêteurs suivent une nouvelle piste d’une voisine.