Départ à la retraite, nombreux ont déjà des craintes par la suite en pensant que dans un an ou deux ou même cinq, ils seront dans l’obligation de franchir ce cap. Leurs inquiétudes se basent sur la peur de l’ennui et de la perte de revenu. 

Le départ à la retraite


La retraite consiste à écrire un nouveau chapitre dans la vie. En effet, ce n’est pas seulement l’arrêt de la vie professionnelle, mais également d’une réadaptation de la vie personnelle. La bonne question serait donc : comment trouver l’équilibre quand on va cesser toute activité du jour au lendemain ? Surtout lorsqu’on n’a plus de responsabilités ni d’impératifs ? Certes de nombreux Français attendent ce moment avec impatience. Toutefois, ils craignent de ce que l’avenir leur réserve. En effet, la peur et la crainte les envahissent au moment de sauter le pas.

À souligner par contre que la retraite, elle se prépare. D’ailleurs, de nombreux sexagénaires qui ont déjà sauté cette phase annoncent qu’il est primordial de se préparer pour cette nouvelle étape de la vie. En effet, cette période de la vie est un cap important qui nécessite de faire le deuil de la jeunesse, mais également de son activité professionnelle.

Les plus grosses angoisses des retraités


Le départ à la retraite se définit comme une transition, un repositionnement et une redéfinition de soi. De plus, il implique une rupture avec un rythme de vie qui était marqué par l’organisation du travail, des contraintes horaires et des obligations familiales.

D’ailleurs, cette phase serait particulièrement difficile pour ceux qui ont centré leur vie autour du travail. Pour certains, ils ont l’impression de perdre leur statut. Selon un psychologue, « la retraite est en réalité une des phases et crises existentielles de la vie ».

À quelques années du grand chamboulement, les futurs retraités vivent dans l’angoisse. Les appréhensions des futurs retraités concernent surtout le confort financier, le lien social et la relation de couple. Certains craignent par contre de se sentir inutiles ou éprouvent la peur d’avoir trop de temps ou encore de s’ennuyer. En effet, en arrêtant de travailler, des personnes peuvent ressentir un grand vide.