Le lendemain de Noël, deux morts retrouvés après Noël dans l’Orne bouleverse les habitants. Il s’agit d’un couple d’une soixantaine d’années, qui n’aurait pas donné de nouvelles. Cela aurait inquiété leurs proches qui ont contacté les autorités.

Deux morts retrouvés après Noël dans l’Orne


Ce n’est pas nouveau qu’il y ait des morts après Noël mais ce cas-ci est assez curieux. Il s’agit d’un couple de retraités qui vivait dans un pavillon à Valframbert, qui se trouve près d’Alençon. Le matin du 26 décembre, vers 10h30, des proches ainsi que des membres de la famille ont alerté la police locale.

Le couple n’aurait pas donné de nouvelles et ce serait la raison pour laquelle leurs proches se sont inquiétés. Des policiers et des pompiers se sont rendus à l’adresse donnée et ont découvert les deux corps sans vie.

Un meurtre et un suicide


Les policiers ont été frappés par la violence du crime. De plus, les deux corps n’étaient pas au même endroit. Le corps de la femme se trouvait à l’intérieur de la maison tandis que celui de son mari était dans le garage. La femme a dû succomber à la suite de plusieurs coups de couteau. Quant à son mari, il s’était pendu.

Tout porte à croire qu’il s’agissait d’un meurtre puis d’un suicide. Cela dit, avant de tirer des conclusions hâtives, les policiers envisagent toutes les pistes. Il se peut évidemment que le meurtre ait été commis par une toute autre personne et que le suicide ne soit qu’une mascarade.

En instance de séparation ?


Si la police a tout de suite envisagé le meurtre et le suicide, ce serait à cause de la situation conjugale du couple. Les deux étaient sur le point de se séparer et la dame devait quitter la maison. Le mari avait déjà affirmé que cette séparation lui était très douloureuse.

En fonction des témoignages recueillis, la police a supposé qu’il s’agît d’un meurtre passionnel. La procureure, Laetitia Mirande a affirmé que l’enquête se poursuit. Toutes les circonstances doivent être prises en compte pour comprendre ce passage à l’acte.