Faustine Bollaert serait traumatisée par un divorce fracassant. Il s’agit une rupture brutale très mal acceptée par sa famille. Cette séparation aurait laissé une blessure profonde au sein de son être.

Divorce fracassant pour Faustine Bollaert

Faustine Bollaert est mariée depuis dix ans avec l’écrivain Maxime Chatttam, le père de ses enfants. Il y a peu de temps, l’animatrice de France Télévisions s’est livrée à quelques confidences concernant son couple et sur un traumatisme rapporté d’ailleurs par France Dimanche. En effet, ce dernier fait état d’un divorce fracassant dans son numéro daté du 21 Octobre.

Heureusement, il n’est pas question d’une rupture brutale avec l’écrivain Maxime Chattam, mais d’un traumatisme. Il s’agit d’une blessure secrète liée à sa mère. En effet, celle-ci aurait divorcé dans les années 60, elle en a parlé lors d’un entretien accordé à « Nous Deux ».

Grande épreuve pour l’animatrice

Selon les confidences de Faustine Bollaert, sa mère aurait vécu en Mai 68 et a embrassé sa liberté de bon cœur. En fait, elle a eu le courage de divorcer de son père dans les années 80. Pourtant, à cette époque, c’était encore très mal perçu par la société. Durant toute sa jeunesse, sa mère lui aurait toujours expliqué à quel point le divorce n’était pas vu d’un bon œil. Ce sujet était tabou même auprès de sa propre famille. C’est pourquoi, pendant très longtemps, à cause de son statut de divorcée, la mère de Faustine Bollaert s’était sentie exclue. Elle était considérée comme une personne bizarre même au sein sa propre famille.

Outre cette question de divorce, un autre élément a choqué Faustine Bollaert, actuellement mère de deux enfants, Abbie 9 ans et Peter 7 ans. En effet, l’animatrice de « ça commence aujourd’hui », le rendez-vous confidence de France 2 a appris que l’adultère était passible d’une peine de prison pour les femmes dans les années 70. Pourtant, les hommes n’écopaient que d’une simple amende si c’était le cas.

Le moins que l’on puisse dire est que la vie était dure pour la gente féminine à cette époque. Jusqu’à aujourd’hui, l’histoire de sa mère semble être bien ancrée dans le cœur de la mère de famille.