Dominique Tapie s’est retrouvé dans une situation difficile après la disparition de son mari. Bernard Tapie, semble-t-il, est parti en laissant derrière lui beaucoup de dettes. Sophie Tapie, sa fille sort de son silence et prend la défense de sa famille.

Dominique Tapie sort de son silence pour défendre sa famille


La femme du regretté Bernard Tapie ne perd pas de temps à faire des commentaires concernant sa situation financière. Toutefois, sa fille Sophie Tapie n’est pas pour autant du même avis qu’elle. En effet, cette dernière répond courageusement à toutes les questions et accusations.

Selon le magazine Paris Match dans son édition en février dernier, Dominique Tapie ne bénéficierait que de 450 euros de retraite tous les mois. Une somme qui n’arrive même pas à la moitié de la pension de son conjoint comme étant un ancien député.

Une situation difficile pour Dominique Tapie, fins de mois assez compliqué


Depuis la mort de son défunt mari, Dominique Tapie aurait fait face à des moments difficiles. Il paraît qu’elle a même été contrainte de céder plusieurs de ses biens précieux. Quelques pièces de sa garde-robe ainsi que ses sacs hermès ont été vendus par conséquent.

Sophie Tapie répond aux argumentations au micro du Sud Radio lors de la présentation de son dernier œuvre musicale. Elle a fait une déclaration sur son compte Instagram, qui fait suite aux publications concernant les récoltes d’informations de Paris Match. Dominique Tapie réplique comme quoi sa famille est bien entachée sur ce papier toilette en faisant référence au magazine. Elle mentionne aussi qu’elle estime que le mieux c’était de répliquer par un poème.

Sophie Tapie n’est pas du genre à se laisser faire


Sophie Tapie a ajouté une déclaration du fait qu’ils étaient connus plus calmes et pas très réactifs aux rumeurs. Ils ne s’attendaient pas trop à une telle supposition envers sa famille. Précédemment, il y a dix ans avec son comportement de feu, elle aurait géré la situation directement.

À l’époque elle a déclaré qu’elle aurait fait face à la personne qui lance les dénigrements. Elle indique que la personne peut se garer n’importe où, sans craindre qu’elle le roule dessus. Elle rajoute qu’elle n’est pas de ce genre la, mais elle l’aurait fait face pour en discuter. Après les dix ans passés, elle reconnait qu’elle n’a plus ce genre de tempérament. L’ancienne participante de The Voice est plus sereine actuellement.