Bernard Tapie est décédé le 3 octobre laissant Dominique Tapie avec des difficultés de fin de mois. Sa veuve est alors obligée de se séparer de quelques-uns de ses biens. Des détails sur ces pièces raffinées que la femme de Bernard Tapie doit léguer.

Des pièces raffinées et uniques pour arrondir les fins de mois


La mort de Bernard Tapie a entraîné un énorme chamboulement dans la vie de sa femme, Dominique Tapie. En effet, la veuve et mère de deux enfants se voient extrêmement endettée. Non seulement elle perd des biens immobiliers mais aussi ses revenus par mois s’amenuisent.

Les temps sont durs pour Dominique Tapie et elle doit trouver une solution rapide pour couvrir ses frais. Comme elle était toujours très élégante, Dominique Tapie était parée de pièces extrêmement luxueuses. Elle décide donc de vendre ses biens comme de la marque Hermès.

Dominique Tapie avec des difficultés de fins de mois


Bernard Tapie était un ancien député mais aussi un ancien homme d’affaires, Dominique Tapie ne s’attendait vraiment pas à la suite. Bernard Tapie était aussi l’ancien patron de l’OM. Alors qu’elle était habituée à une vie luxueuse, elle se retrouve ruinée et endettée à la mort de son mari.

Le couple était marié pendant 51 ans, et il a habitué sa femme à une vie aisée dans des endroits magnifiques parée comme une reine. Pourtant, aujourd’hui, elle ne toucherait plus que 450 euros à chaque fin du mois avec sa retraite. Voilà pourquoi elle doit vendre quelques-unes de ses vêtements de sa garde-robe mais aussi des accessoires comme ses sacs Hermès.

Un endroit pour vivre


Dominique Tapie se voit aussi expulsée de son ancien hôtel qui appartiendrait désormais à François Pinault. Paris Match donne des détails sur la situation difficile de Dominique Tapie. Avec cette expulsion, elle se retrouve vraiment dans une situation difficile.

Jean-Louis Borloo est un ami de Bernard Tapie, il décide alors d’aider Dominique Tapie en lui louant un appartement. Dominique Tapie va sûrement dépasser cette période compliquée, comme l’affirme France Dimanche. Bien que cette période semble très compliquée pour elle, les choses finiront sûrement par s’arranger. En attendant, Dominique Tapie loue cet appartement sur la rive gauche, où elle avait l’habitude de promener Babar, son chien.