Compte tenu du procès de l’affaire Bernard Tapie, sa veuve Dominique tapie fait face à une humiliation en public qui peut nuire à son image. En effet, elle est contrainte de quitter son hôtel particulier à la fin du mois. Étant une personnalité, sa pire crainte reste la médiatisation de son expulsion.

Dominique Tapie, humiliation en public, une affaire très médiatisée

La veuve de Bernard Tapie hérite également de ses dettes de 600 millions d’euros. De ce fait, dans presque environ trois semaines, Dominique Tapie craint l’humiliation en public. En effet, elle doit quitter son hôtel parisien du 7e arrondissement. De sa notoriété, son affaire devient très médiatique.

Quatre mois après la mort de l’homme d’affaires, aujourd’hui Dominique Tapie s’annonce ruinée. Tous leurs biens familiaux sont saisis. Elle quitte sa luxueuse demeure avec regret. D’ailleurs, de Paris Match à France Dimanche révèle la situation de la veuve de Bernard Tapie. Les magazines immortalisent des photos de Dominique Tapie en balade dans les rues parisiennes avec son chien.

Dominique Tapie expulsée

Après une lutte acharnée contre le cancer de l’estomac et de l’œsophage, Bernard Tapie laisse derrière plusieurs affaires en cours, dont ses millions de dettes. Plus précisément, en raison de son litige avec le crédit lyonnais. Dominique Tapie se contraint à une humiliation en public de taille. De plus, la veuve de l’ex-ministre se retrouve face à d’énormes difficultés financières.

Faute de moyen, Dominique Tapie quitte son hôtel particulier situant dans la rue des Saint-Pères en Cavoye. Une magnifique bâtisse dans le 7e arrondissement de Paris. L’homme politique et l’homme d’affaires acquirent ladite propriété depuis 1986. De plus, elle peut se retrouver à la rue sans carte bleue ni de chéquier.

Sa plus grande crainte

Les dettes colossales de l’homme d’affaires nuisent et provoquent des conséquences considérables dans la vie de sa veuve ainsi que ses quatre enfants. D’ailleurs, plusieurs médias prétendent même que Dominique Tapie se retrouve SDF après son expulsion. En effet, quelques mois avant sa mort, l’ancien ministre cède sa propriété à François Pinault pour 80 millions d’euros. Apparemment, son épouse ignore cette histoire de vente.

Seule et face à l’humiliation publique, Dominique Tapie perd tout. Les médias se donnent à cœur joie de décortiquer son expulsion. Cependant, elle peut compter sur le soutien d’un ami de longue date de la famille.