Domino’s Pizza fait partie des plus grandes enseignes de restauration rapide de par le monde. Avec des franchisés un peu partout, le Fast Food ne peut que cartonner. Seulement voilà, l’enseigne n’a pas qu’une bonne réputation. Si elle est particulièrement populaire auprès des clients, c’est une toute autre histoire auprès de ses collaborateurs.

Et récemment, Domino’s Pizza fait de nouveau l’objet d’une attaque en justice. Bien que ce ne soit pas une première, cette bataille pourrait être un tournant pour l’entreprise. De quoi créer une grosse polémique en Alençon. On vous donne les détails dans les prochaines lignes !

La restauration rapide, toujours en conflit !


Domino’s Pizza n’est sûrement pas la première marque de restauration rapide à se faire attaquer. Si la plupart des plaintes viennent des clients, l’enseigne est plutôt prise en grappe par des franchisés depuis plusieurs années. Des clauses peu bénéfiques, des démarches inappropriées… Autant de points que les plaignants mettent en avant depuis toujours.

Mais cela n’empêche pas la firme de continuer son exercice. Il faut dire que les affaires sont florissantes pour l’enseigne. Quoi de plus noral que de continuer à proposer à des investisseurs de devenirs franchisés de la marque donc !

Une activité illégale ?


La loi de la franchise permet à la firme d’aider les entrepreneurs à monter leur affaire que ce soit avec des moyens financiers ou matériels. Seulement, cette dernière n’a normalement pas le droit de demander un pourcentage par rapport à un prêt effectué par le franchisé. Une remarque que Domino’s Pizza semblait avoir oublié en signant le contrat de l’établissement d’Alençon. C’est d’ailleurs ce qui le met aujourd’hui dans une mauvaise posture puisque ce sont près de 50 000 euros que la firme a mis à la disposition du franchisé.

Le hic, un taux de 6, 9% était appliqué pour ce dernier. De quoi se plaindre pour l’entrepreneur qui se finit par être ruinée il y a quelques temps. Elle décide donc de poursuivre la firme pour « activité illégale de banque« . Un délit qui pourrait bien coûter cher. Mais va-t-elle gagner ? Affaire à suivre !