C’est sûrement l’un des films les plus visionnés sur Netflix avec 263 millions d’heure de visionnage. Il fait aussi partie des tops 10 de Netflix et il est nommé plusieurs fois aux Golden Globes. On peut y croiser Kate Blanchett, Ariana Grande ou encore Timothée Chalamet.

Une histoire de comète


Leonardo DiCaprio et Jennifer Lawrence, deux astronomes découvrent cette comète qui va s’écraser dans 6 mois. Mais la personne d’autorité comme la présidente Janie Orlean ne réagit pas, jouée par Meryl Streep.

Elle veut par contre détruire la comète pour en avoir les matières premières.

Un avis d’expert sur « don’t look up »

Jean Jouzel a vu le travail d’Adam McKay et a livré son analyse pour Le HuffPost. Il a déclaré que le réchauffement climatique est un sujet effrayant. C’est un bon film qui a besoin de plus de conscient mais qui manque aussi de l’expertise de la NASA.

Don’t Look Up est délirant, mais a quand même nécessité l’expertise de la NASA malgré la recherche approfondie.

Avec une tasse au reflet sans équivoque, un motel déjà vu dans un autre film, un QR code ou encore une supposée erreur de montage

“Don’t look up” plaît à toutes ces politiques


Le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon décrit “une parfaite parodie qui fait face aux alertes des scientifiques”. Sans parler de cette poignée de personnes d’ultra riches qui détruira la planète”.

Certaines figures sont sous le feu vont toujours et paraître affecté par le vrai problème de réchauffement solaires.

Don’t Look Up réveille le stress d’une génération


Don’t Look up parle le mieux pour la population. L’éco-anxiété est un problème d’impuissance face à la situation. Cette crainte affecte une partie des jeunes aujourd’hui selon les derniers sondages publiés en France et dans le monde.

10.000 jeunes de dix pays du Nord comme du Sud, dont 45% des 16 à 25 ans interrogés sont tous ”éco-anxieux”. The Lancet Planetary Health, déclare même que 75% des jeunes interrogés, jugent le futur “effrayant”. Sans parler de la condamnation de notre chère planète.