Du haut de ses 95 ans, le reine Élisabeth II conseille son petit-fils et son épouse concernant les affaires entant que business Woman. La souveraine rappelle au prince Harry et Meghan Markle que se mettre en conflit avec la famille ne remet pas à flot leurs comptes bancaires. Ainsi, pour fructifier ses affaires, la reine se lance dans un autre projet.

Élisabeth II business Woman, sa nouvelle fabrique

Daily Mail révèle une information capitale concernant la reine d’Angleterre. D’ailleurs, la dernière parution de Closer reprend cette nouvelle. En effet, la reine Élisabeth II business Woman prévoit de se lancer dans une autre activité.

Apparemment, après la commercialisation de sa propre marque de rhum, les affaires reprennent. Pour ses 70 ans de règne sur le trône britannique, la souveraine se lance dans l’industrie de l’agroalimentaire.

La reine Élisabeth II amatrice de Hamburgers et son nouvel investissement

En ses qualités de Business Woman, Élisabeth II se lance dans un tout autre projet. En effet, la souveraine s’investit dans le marché des sauces Ketchup. Cette assaisonnement procure un gout exquis aux hamburgers, dont elle apprécie tout particulièrement.

De ce fait, les composants de la recette sont divulgués. Il s’agit d’un Ketchup aromatique aux dattes, aux épices, aux jus de pomme, ainsi que d’une sauce brune assaisonnée avec du vinaigre et des épices.

Dans ces conditions, les ingrédients principaux de ces condiments proviennent des agriculteurs locaux. De ce fait, l’usine de production se trouve également à Sandringham à Norfolk. La commercialisation de la marque de Ketchup se tiendra spécialement chez les boutiques dans le domaine royal. Ainsi, le tarif s’élève de 8.40 euros pour les 280 grammes.

Un investissement bénéfique

Malgré ses grosses fatigues et maux de dos inquiétants, Élisabeth II business Woman ne perd pas la main. À l’occasion de ses 70 ans sur le trône, la grand-mère du prince William et du prince Harry donne une leçon de vie et partage ses connaissances commerciales à ses héritiers du trône.

À l’avenir selon des demandes, la reine Élisabeth envisage de commercialiser son ketchup dans des boutiques spécialisées à travers le monde. Ainsi, l’exportation vers les États-Unis et même d’autres pays reste envisageable.