Avant son couronnement au Miss France 2001, Élodie Gossuin a dû cumuler les petits boulots. En effet, l’un d’eux est loin de la rendre fière aujourd’hui. Vraisemblablement, l’ancienne Miss Europe a travaillé indirectement pour des films très particuliers.

Élodie Gossuin, le regard plein de rêve


Élodie Gossuin n’a pas eu la vie facile, mais cela ne l’a pas empêchée de rêver comme tout le monde. Au tout début, son rêve était de faire partie du monde de la politique. Par la suite, elle est devenue passionnée par le travail des sages-femmes ou dans les servies de néonatalogie. Un service hospitalier consacré aux enfants nés prématurément.

Toutefois, en étant couronnée Miss France, sa vie a été chamboulée du tout au tout. Ainsi, elle s’est amourachée des mérites de l’image et de la communication. Bon nombre de jeunes femmes qui sont élues Miss France ont aussi choisi cette voie. En effet, elles ont décidé de divertir le public devant les caméras ou derrière des micros. Apparemment, c’est sur RFM qu’Élodie Gossuin officie actuellement. En ce qui concerne son rêve de jeunesse, elle a été élue conseillère régionale de Picardie. De mars 2004 à mars 2010, puis de décembre 2010 à décembre 2015.

Des informations cruciales pour les fans de l’ancienne Miss France


L’hebdomadaire Gala a mené une investigation « CV » très amusante et l’a postée sur Instagram. Une opportunité d’en savoir plus sur le parcours d’Élodie Gossuin avant l’élection de Miss France. Bien évidemment, ce que la publication a dévoilé a surpris plus d’un. En effet, la vie de l’animatrice radio était loin d’être rose. Vraisemblablement, elle a dû faire des choses qui ont marqué sa mémoire à tout jamais.

Apparemment, le tout premier boulot d’Élodie Gossuin était dans une usine où elle emballait les céréales dans des boites en carton. C’était un travail à la chaîne. Par la suite, elle était vendeuse durant des étés d’affilés à la Foir’Fouille, dans une chaîne de magasins. Un poste qui la dérangeait, car elle vendait fréquemment des films sur DVD plutôt pour les adultes. Elle les qualifie comme les « Jacquie et Michel d’aujourd’hui ». De plus, elle avait déclaré que les clients friands de ces marchandises achetaient toujours des torchons pour cacher les films.

« On vendait beaucoup de DVD un petit peu ‘olé olé’ »


Elle a confié : « On vendait beaucoup de DVD un petit peu ‘olé olé’, les ‘Jacquie et Michel’ d’aujourd’hui… Et dont tous les matins, je voyais passer les mêmes personnes qui achetaient des torchons pour mettre les DVD sous les torchons ». Avant d’admettre qu’elle se sentait  « très mal à l’aise, ce sont les souvenirs les plus marquants que j’ai de ces jobs-là ». 

Toutefois, l’ancienne Miss France se sentait vraiment très mal à l’aise dans ces moments. Mais en relatant cela, elle sait que ce n’est plus qu’un mauvais souvenir. Malgré la gêne sur ce boulot, Élodie Gossuin ne regrette en rien de son parcours, car c’est grâce à cela qu’elle a pu accomplir ses rêves. Un parcours qui pourra inspirer ses enfants pour savoir ce qu’ils veulent faire de leurs vies. La petite dernière semble déjà trouver son rêve : celle de devenir Miss France ou princesse !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gala (@galafr)