L’humoriste Muriel Robin lutte avec acharnement contre la violence envers les femmes. Il s’agit d’une cause qui lui tient à cœur depuis longtemps.

Pour se faire entendre, elle ne lésine donc pas sur les moyens utilisés. Dernièrement, elle a même envoyé une lettre au cabinet du président de la République.

Une situation décevante


Selon Muriel Robin, l’Etat ne s’implique pas vraiment à la lutte contre la violence faite contre les femmes. Dans une interview accordée au Parisien, elle se confie sur ses impressions. « Je veux leur faire confiance. Mais la mobilisation de l’Etat, je ne la vois pas” s’indigne-t-elle. Effectivement plusieurs femmes décèdent chaque année suite aux violences mais l’Etat semble ne pas les voir.

Elle pense aussi que plus de préventions auraient dû être prises par rapport aux victimes. « Tous me bouleversent, tous me mettent en colère car on se dit à chaque fois que la mort de ces femmes aurait pu être évitée” affirme l’humoriste. L’existence des bracelets pour les hommes violents ou encore les numéros d’urgence était prévu depuis longtemps. Toutefois, elles ne sont pas encore opérationnelles.

Une personne très engagée


Pour montrer son engagement, la comédienne et humoriste a décidé de faire une voix off pour une documentairediffusée sur RMC Story. Il s’agit d’une histoire au sujet de Julie Douib. La jeune femme est décédée en mars 2019 assassinée par son ancien compagnon dans sa propre maison.

Muriel Robin affirme aussi avoir envoyé un courrier au locataire de Élysée au sujet du féminicide en juillet de cette année. Cette lettre a pour but d’expliquer au chef d’État la gravité delà situation. Malheureusement, Emmanuel Macron n’a pas encore donné suite à leur échange. Cette indifférence met la comédienne et humoriste en rogne.