Même en période de pandémie, Emmanuel Macron se doit de gérer les conflits qui sévissent au sein de l’Etat. Et si ces derniers ont quelques peu été masqués par la crise sanitaire, les problèmes sont parfois de taille. Un des plus grands scandales de cette année suit encore le Président de la République actuel.

Les commentaires se font nombreux sur le sujet et la plupart ne sont pas élogieuses pour le chef d’Etat. Quel est donc ce choix peu judicieux que l’on reproche encore à Emmanuel Macron ? Faisons le point sur le sujet !

Publication de taille pour la préfecture de Vendée


Il y a de quelques jours, la préfecture de Vendée recevait un festival culturel au parc Puy du Fou. Les spectacles s’y sont succédé, rassemblant un grand nombre d’artistes mais aussi de spectateurs. Une animation qui a quelques peu énervé les français étant donné les mesures de protection face au coronavirus prise par le chef d’Etat.

Face aux discussions à foison sur le sujet, la préfecture de Vendée a décidé de mettre les choses au clair. Le communiqué est clair : « la région est classée parmi les zones à niveau de vulnérabilité limité ». Un constat qui leur permet de recevoir des spectacles en tous genres avec un taux de réponse de 9000 personnes environs.

Emmanuel Macron, cible de la gauche


Cette déclaration de la préférecture de Vendée est une réponse claire aux critiques des gens de la gauche à Emmanuel Macron. Pour ces derniers qui n’attendaient qu’un raison de critiquer le Président de la République, c’est une cause toute trouvée. Et pour cause : Emmanuel Macron entretient une amitié de longue date avec Philippe de Villiers.

Comme l’indique les opposants, c’est un « grand bras d’honneur » que le président aurait tendu à ce dernier. Là encore une preuve de son attitude souverainiste voire identitaire qui ne correspond pas aux attentes de la gauche.