Pour Emmanuel Macron, les temps sont particulièrement durs. Entre la crise sanitaire qui sévit à travers le monde et les petits problèmes liées à la gestion de l’Etat, le président actuel fait face à toutes sortes de difficultés qui le poussent parfois à prendre des décisions peu agréables.

Et même alors qu’il est en vacance, Emmanuel Macron assume ses obligations d’une main de fer. Certains comportements lui imposent toutefois de lancer quelques piques à ses collaborateurs. Un gros clash durant le conseil des ministres ? On vous dévoile les secrets de ces réunions où la bonne humeur n’est pas toujours au rendez-vous !

Emmanuel Macron travaille même en vacance !


Voilà maintenant près de deux semaines qu’Emmanuel Macron est parti au Fort de Brégançon. Ce périple a pour objectif de lui laisser se reposer comme chaque année mais aussi de rencontrer certaines personnes dans un cadre beaucoup plus agréable.

Après s’être octroyé une pause avec Brigitte Macron, un petit dîner en amoureux et autre, il a dû assumer certaines de ses responsabilités. Cela inclut par exemple son passage au Berytouth suite au drame qui s’est déroulé sur place il y a quelques jours de cela.

Un clash en plein conseil des ministres


Bien qu’il soit en vacance, le Chef d’Etat prend ses responsabilités très à cœur. Il organise donc de nombreuses rencontres avec ses collaborateurs via visioconférence durant ses vacances afin d’établir les meilleures stratégies de gestion même durant son absence. Et s’il a l’habitude d’être très conciliant avec ses ministres, il arrive que les tensions se fassent ressentir fortement !

C’est notamment le cas par rapport au départ de Sébastien Lecornu pour La Réunion entre le 17 et 20 août. La délégation était censée prendre ses repas au sein d’un restaurant local à qui on a demandé de changer le menu pour l’occasion. Une situation qui a causé la polémique et qui a pourtant été arrangée au plus vite. Le ministre déclare d’ailleurs « vous pensez vraiment qu’on aurait choisi un restaurant local si ce n’est pas pour manger créole ? ».