Le bilan d’Engie indique que leur chiffre d’affaires bondit de 85% en neuf mois malgré la situation de crise actuelle. Dans ce sens, l’énergéticien a dévoilé ce jeudi des résultats en forte hausse et a relevé ses objectifs annuels. En même temps, chaque collaborateur du Groupe à travers le monde pourra bénéficier d’une prime exceptionnelle de 1500 euros.

Engie : le chiffre d’affaires bondit de 85% en neuf mois


En effet, Engie poursuit sur sa lancée portée par les cours élevés de l’énergie et la croissance de la plupart de ses activités.

Dans ce sens, l’énergéticien dévoile ses objectifs pour l’année 2022 après des résultats en hausse au troisième trimestre jeudi dernier.
Apparemment, le groupe Engie affiche un chiffre d’affaires net récurrent (hors exceptionnels) dans une fourchette de 4,9 à 5,5 milliards d’euros.

Notamment, l’énergéticien a vu son chiffre d’affaires bondir de plus de 85% sur neuf mois, à 69,3 milliards d’euros.
En même temps, son résultat d’exploitation (Ebit) affiche une hausse de 84,4% et s’élève à la somme de 7,3 milliards.

Une prime de 1500 euros aux salariés


En effet, Engie et son chiffre d’affaires ne hausse prévoit d’offrir une prime exceptionnelle de 1500 euros à ses salariés.

Dans ce sens, le groupe précise dans un communiqué que leur situation financière leur permet de contribuer à la gestion de crise.
Apparemment, en mobilisant leur trésorerie pour les mécanismes gouvernementaux de partage des bénéfices, et les dispositifs d’accompagnement des clients.

Notamment, la directrice générale Catherine MacGregor rajoute qu’Engie souhaite récompenser ses clients les plus économes.
Engie a réalisé ses résultats dans des conditions de marché sans précédent et continue de jouer un rôle majeur dans la sécurité d’approvisionnement.

Confiant dans sa capacité d’approvisionnement


En effet, le principal fournisseur de gaz en France reste confiant dans sa capacité d’approvisionnement pour l’hiver sans gaz russe.

Dans ce sens, l’État français détient près de 24% du groupe qui continue de réduire son exposition aux volumes achetés précédemment à Gazprom.
Apparemment, à un niveau « epsilonesque » actuellement selon les confidences du directeur général adjoint Finances, RSE et Achats Pierre-François Riolacci.

En même temps, Engie trouve de nouvelles sources pour assurer l’approvisionnement durant cette période hivernale 2023-24 sans gaz russe.
Notamment, le gaz naturel liquéfié, ainsi qu’une diminution attendue de la demande peuvent remplacer le besoin en gaz provenant de Russie.