Le magazine Public rapporte pour Eric Zemmour un cataclysme évité après ses défaites électorales concernant sa relation avec Sarah Knafo. Dans ce sens, après ce coup dur pour son parti, le polémiste se retrouve face à une crise conjugale. En même temps, une source proche de l’ancien candidat à la présidence livre quelques confidences à propos de cette idylle.

Eric Zemmour cataclysme évité


En effet, malgré sa défaite suite aux élections présidentielles le magazine Public rapporte pour Eric Zemmour un cataclysme évité.

Dans ce sens, l’ancien polémiste de C News aurait été confronté à une crise conjugale avec sa conseillère et compagne.
Apparemment, la publication partage la fin de l’idylle authentique que partageait Eric Zemmour avec Sarah Knafo en août dernier.

Notamment, le magazine Public nous raconte également comment Eric Zemmour gère cette crise de couple sans précédent.
En même temps, l’ancien candidat à la présidence ne parvient pas à remobiliser les 125 000 adhérents de son parti.

Sa relation avec Sarah Knafo sauvée


En effet, une source proche qui parait bien informée livre quelques confidences concernant sa relation avec Sarah Knafo.

Dans ce sens, cette rupture presque consommée provient de l’eau dans le gaz après cette défaite difficile à accepter.
Et pourtant, l’ancien polémiste de C News avait déjà emménagé chez la magistrate à la cour des comptes à Saint-Germain-des-Prés.

En d’autres termes, cette source proche affirme que la relation entre Eric Zemmour et Sarah Knafo représente désormais une histoire ancienne.
D’un autre côté, le magazine Le Parisien soutient pour Eric Zemmour un cataclysme évité sur sa relation avec sa conseillère.

La Reconquête après la défaite


Par ailleurs, certains membres du parti Reconquête ne semblent pas apprécier l’omniprésence et l’influence de la conseillère politique du candidat.

Dans ce sens, l’ancien polémiste de C News reçoit des reproches à ce propos surtout suite à sa défaite.
Notamment, de la part de Jacline Mouraud, ex-figure des Gilets jaunes et membre pendant la campagne présidentielle du comité politique.

Apparemment, elle souligne que l’ancien candidat à la présidence et ses amis ont une intelligence de bibliothèque, pas de situation.
Par conséquent, l’ex-figure des Gilets jaunes prévoit de créer une « association de défense des adhérents de Reconquête ».