Avant de reprendre la course à la présidence, Eric Zemmour et Sarah Knafo en vacances ont rendu une visite à une personne particulière avant de s’envoler. Il s’agit d’Edouard Balladur, l’ancien premier ministre. Le candidat à la présidence a rendu visite à cette personnalité de la politique française.

Un soutien avant les Antilles


Eric Zemmour est en même temps dans une relation amoureuse avec Sarah Knafo et est en pleine course pour avoir la place à l’Elysée. Edouard Balladur est un premier ministre qui a servi juste sous François Mitterrand. Il a fait un parcours incroyable dans le monde de la politique et il a beaucoup d’influence sur les dirigeants anciens, et même Nicolas Sarkozy.

Il est donc aisé de déduire qu’Edouard Balladur est un grand homme. Eric Zemmour veut certainement quelques conseils de sa part pour mener à bien sa campagne présidentielle. Sarah Knafo semble d’accord avec cette stratégie politique.

Edouard Balladur, très sollicité


Juste avant ses vacances avec sa compagne, Eric Zemmour va rendre une visite à l’ancien politicien et lui demande quelques avis. Les directives d’Éric Zemmour lui viennent de Sarah Knafo, celle qui l’a le plus encouragé à sa lancer dans la politique.

Le polémiste avait prévu d’imposer des prénoms français à tout le monde. Le JDD rapporte qu’Edouard Balladur a jugé ridicule cette idée assez extrême. C’est quelques temps avant Noël qu’il a décidé de rendre visite à l’ancien premier ministre.

Eric Zemmour et Sarah Knafo en vacances, après une petite leçon


Edouard Balladur a poliment décliné la proposition d’Éric Zemmour. Il a également été ferme sur sa décision de ne pas le soutenir dans cette élection. L’ancien premier ministre a alors relevé que le prénom d’Eric Zemmour à la base est danois. Eric Zemmour a alors affirmé que ce n’était pas chrétien.

Comme l’ancien premier ministre a répondu avec une fermeté unique, Eric Zemmour veut tenter une seconde chance en janvier. Ce dernier a même demandé s’il comptait toujours garder ses positions. Surtout si le compagnon de Sarah Knafo comptait encore garder les idéaux. Edouard Balladur est très pris et très sollicité en ces périodes en pleine effervescence. Pourtant, il se livre pas à tout le monde.