Arrivé en quatrième place pour le premier tour de l’élection présidentielle, Eric Zemmour humilié obtient un score de 7%. Dans ce sens, le candidat Reconquête qui partage sa vie avec sa conseillère politique Sarah Knafo reste très riche. En même temps, le magazine Paris Match nous rapporte quelques confidences concernant l’évolution de la fortune de l’ancien polémiste.

Eric Zemmour humilié


En effet, Eric Zemmour humilié par rapport au résultat plutôt décevant du premier tour de l’élection présidentielle reste très riche.
Dans ce sens, le staff ne s’attend pas à ne rassembler que 7,07 % de voix pour ce dimanche 10 avril.

Et pourtant, malgré cette défaite le compagnon depuis quelques mois de Sarah Knafo possède une bonne raison de se réjouir.
Notamment, la magistrate à la Cour des Comptes et l’ancien sniper de CNews affrontent ensemble la perte de leur bébé.

Apparemment, le magazine Paris Match affirme que son parti Reconquête se porte bien, très bien même malgré son jeune âge.

Eric Zemmour riche malgré sa défaite


En effet, Eric Zemmour humilié peut se vanter de représenter le premier parti de France avec 120 000 adhérents engagés.
Dans ce sens, les supporteurs du candidat versent volontairement 10 à 100 euros de cotisation pour financer la campagne électorale.

Notamment, ils offrent des dons pour rembourser le budget de cette campagne électorale s’élevant à plus de 10 millions d’euros.
Apparemment, le compagnon depuis quelques mois de Sarah Knafo n’a pas à s’inquiéter pour l’avenir de son parti politique.

Par ailleurs, malgré sa défaite à l’élection présidentielle, l’ancien sniper de CNews envisage de se présenter aux législatives en juin prochain.

Révélations concernant sa fortune


En effet, le magazine Paris Match nous dévoile quelques données pour appuyer ses propos déclarant Eric Zemmour toujours très riche.

Dans ce sens, le meeting de l’époux et père des trois enfants de Mylène organisé au Trocadéro coûte 1 million d’euros.
En même temps, l’annulation quatre jours avant le Zénith pour Villepinte le 5 décembre dernier vaut 65 000 euros.

Par conséquent, la publication déduit de toutes ces dépenses assez importantes que la situation financière de parti reste stable.
Et pourtant, ce parti représenter par le compagnon de Sarah Knafo à l’élection présidentielle compte à peine six mois d’existence.