Une tension datée d’il y a longtemps, la dispute d’Eric Zemmour et l’ancien avocat de Karim Benzema devait se calmer. Eric Zemmour ne porte pas dans son cœur l’ancien avocat de Karim Benzema, Alain Jakubowicz. Toutefois, à cause d’une réunion qui a eu lieu, leur accrochage qui devait se calmer a pris une autre ampleur.

Une fixation entre Eric Zemmour et Alain Jakubowicz devait être déjà réglée


L’élection présidentielle est en cours au moment où l’on parle. L’un des candidats participants à l’élection est Eric Zemmour. Ce dernier a en effet, eu une petite querelle avec l’ancien avocat de Karim Benzema. Une dispute qui a eu lieu il y a plusieurs années de cela. C’est le maître Alain Jakubowicz qui a occupé le poste de président de la Licra.

Le journaliste Etienne Girard explique dans son ouvrage « Le radicalisé – Enquête sur Eric Zemmour » la cause de cette altercation. Un ouvrage qui est très détaillé avec beaucoup de documents.

La cause de la tension entre Eric Zemmour et Alain Jakubowicz


Une scène qui s’est passée il y a plusieurs années de cela. Un différend qui a commencé à partir des mots du polémiste concernant les mineurs étrangers qui ont été délaissés. Selon les mots, ces mineurs qui étaient comme jugés d’assassins et de violeurs. La Licra s’était mise du côté des civiles.

Cette atmosphère pesante entre les deux parties devait se régler sur un passage dans une émission télé. En effet, il y avait eu une rencontre dans le foyer de l’ancien polémiste.

Le journaliste précise dans son rapport que c’était en fin d’après-midi qu’Alain Jakubowicz rend visite à la maison de son confrère. Le conjoint de Sarah Knafo se trouvait sur les lieux anxieux et inquiet. C’était le vendredi 19 mars. Il souhaitait que la dispute dût se régler sur un plateau télé au lieu de la faire en tribunal. La publication révèle le déroulement de l’histoire.

La dispute entre le compagnon de Sarah Knafo et Alain Jakubowicz, son déroulement


Sur la table, il y avait le livre d’Eric Zemmour. Il est mentionné que la couverture comportait un drapeau français, il y a un aigle dessiné dans le milieu du blanc. Alain Jakubowicz se met en colère. L’ancien avocat lyonnais commence à dire qu’il ne comprenait pas l’obsession pour l’aigle.

L’avocat réplique  et commence à hausser le temps car c’est un symbole de nazi selon lui. Face au promu officier de la Légion d’honneur en 2019, Eric Zemmour lance en retour que c’est totalement une contrefaçon. Une idée qui devient bien plus qu’un simple symbole, puisqu’effectivement, l’aigle est de nature napoléonienne.

Selon l’auteur de l’ouvrage, les deux hommes discutent, mais sans vraiment se comprendre. En effet, Eric Zemmour vit sa vie comme une calamité qu’on envisagerait à toujours faire appel au droit sur ses mots.

Il est dit dans « Enquête sur Eric Zemmour » que les débats pour l’intitulé devraient s’apparenter à un roman de cape et d’épée. Ce qui s’explique que les conflits ne se fixeraient qu’à partir de mots qui peuvent marquer et blesser l’esprit.