L’euthanasie est une pratique en cas d’extrême, personne n’aime voir son animal de compagnie mourir. C’est un moment douloureux, controverse et délicat pour les propriétaires. Un vétérinaire raconte les secrets de cette pratique, et notamment ce que ressent l’animal dans ses derniers instants.

La mort choisie ou l’Euthanasie


C’est un sujet qui entraîne des débats qui durent, car il ne concerne pas seulement les animaux mais aussi les êtres humains.

Dernièrement, le regretté Bernard Tapie avait demandé à bénéficier de ce traitement, bien qu’il soit décédé naturellement quelque temps plus tard.

Françoise Hardy, terriblement malade depuis des années, a, elle aussi, fait cette demande directement au président de la République, Emmanuel Macron. Le débat reste toujours clos.

Active ou passive, la mort reste le résultat


Quand l’euthanasie est “active”, elle est pratiquée par une tierce personne autorisée donnant la mort à une personne en fin de vie. Elle est légale en Colombie, aux Pays-Bas, en Belgique, et au Luxembourg.

Tandis que lorsqu’elle est passive, c’est la personne mourante qui doit elle-même s’injecter le produit, ou le boire. Cette pratique est légale en Suisse, et dans cinq États américains (Oregon, Washington, Montana, Vermont et Californie).

Toujours condamnée en France, elle peut entraîner la radiation de l’ordre des médecins voire une condamnation pour homicide.

Stricte mais autorisée pour les animaux


Cette pratique est autorisée dans un cadre très strict et uniquement avec un professionnel. Sinon, le propriétaire peut se retrouver sous le coup d’une condamnation pour violence animale.

Les animaux domestiqués nous ont surtout apprivoisés, et ce depuis des millénaires voire entre 20 000 et 40 000 ans pour les chiens, et 8 000 ans pour les chats.

Sépultures, peintures, même taxidermie, tout l’euthanasie, ce sont des pratiques pour abréger la souffrance des animaux. C’est beaucoup plus tard que le coup de fusil a été choisi pour cette pratique mais uniquement par un professionnel.

Il est important de ne pas rater sa cible et pour ne pas faire souffrir son animal.

Un professionnel doit déterminer que l’euthanasie soit justifiée. Puis il procède ensuite à la mise à mort de l’animal dans des conditions éthiques et sanitaires irréprochables.

Euthanasie : ce que votre animal ressent dans ses derniers moments


Les propriétaires d’animaux trop vieux ou trop malades y ont recours afin d’abréger les souffrances de leur ami à quatre pattes.

Un vétérinaire Sud-Africain informe de ce que l’animal de compagnie à euthanasier ressent.

Il dit : “Lorsque vous êtes propriétaire d’un animal de compagnie, c’est inévitable, dans la majorité des cas, que votre animal meure avant vous. Donc quand vous devrez emmener votre animal chez le vétérinaire pour une fin humaine et sans douleur, je veux que vous sachiez tous quelque chose.”

“Vous avez été le centre de son monde pendant toute sa vie ! Il fait peut-être partie de la vôtre, mais tout ce que lui connaît, c’est vous, sa famille. C’est une décision merdique à prendre à chaque fois, c’est sûr et c’est dévastateur pour nous, humains, de le perdre. Mais je vous en prie, ne le laissez pas mourir seul.”

Il termine ensuite : “Ne le faites pas passer de la vie à trépas dans un endroit étranger, dans un endroit qu’il n’aime pas. Ce que vous devez savoir, ce que l’on ne sait pas, c’est qu’il vous recherche quand vous le laissez seul !”

Toujours y repenser à deux fois, et bien faire les choses que ce soit l’euthanasie ou non pour nos chers animaux de compagnie.