Le magazine Histoires Vérité rapporte pour Évelyne Dhéliat son cri de cœur face au pire des cancers qu’elle a surmonté. Dans ce sens, dame météo de TF1 parvient à terrasser cette maladie sournoise il y a quelques années. Dernièrement, elle revient sur ce combat long et dur qu’elle a mené dans la plus grande des discrétions en 2012.

Le pire des cancers


En effet, dame météo de TF1 a appris son cancer en 2012, à l’époque de l’ancienne école et choisit le silence.

Dans ce sens, elle a jugé bon de dissimuler la nouvelle aux téléspectateurs pour éviter de les inquiéter.
Apparemment, Évelyne Dhéliat estimait que ce n’était pas la peine d’en parler et espérait que cela allait passer inaperçu.

Et pourtant, elle s’est vite aperçue avec le temps du contraire et décide de briser le silence sur son combat.
Notamment, la publication se base sur les propos d’Évelyne Dhéliat dans son cri de cœur lors d’une interview avec Télé Loisirs.

Un combat en toute discrétion


En effet, Évelyne Dhéliat lance son cri de cœur face au pire des cancers qu’elle a enduré en silence à l’époque.

Dans ce sens, dame météo de TF1 a subit une intervention chirurgicale suivie de traitements lourds pendant sa longue absence.
Par conséquent, elle décide d’ouvrir son cœur face aux fidèles téléspectateurs qui commençaient à e poser des questions.

Apparemment, à son retour sur l’antenne, elle portait une perruque, une période particulièrement difficile et compliquée dans sa vie.
En même temps, la journaliste ressent une certaine culpabilité d’avoir souhaité cacher sa maladie au public qui s’inquiétait pour elle.

Évelyne Dhéliat cri de cœur


En effet, retrouver Évelyne Dhéliat avec les cheveux courts, qui repoussaient représente un soulagement pour les fans.

Dans ce sens, certaines personnes affirment que cette situation marque un nouveau départ dans sa vie après sa grande victoire.
Apparemment, vous êtes repartie dans la vie, vous retravaillez, on vous voit, on a vu cette évolution se réjouissent-ils.

Par la suite, la journaliste effectue des contrôles réguliers, par vigilance pour éviter un retour du cancer, un mauvais souvenir.
En même temps, elle rajoute confiante que la vie continue dans le cadre de cette interview accordée à Télé Loisirs.