Évelyne Dhéliat fait une révélation sur la dernière blague de Jean-Pierre Pernaut avant qu’il rende l’âme. Elle rend hommage à son défunt ami à la télé et fond en larme.

La révélation d’Évelyne Dhéliat sur la dernière blague de Jean-Pierre Pernaut


Jacques Legros, un collègue de plateau de Jean-Pierre Pernaut, tient ses distances lors de son hospitalisation. Il a en effet déclaré qu’il ne tient qu’une relation strictement professionnelle avec son défunt collègue. Néanmoins il a rendu hommage à son collègue en présentant le JT sur TF1.

En contrepartie, Évelyne Dhéliat reste à ses côtés jusqu’au bout et relate une conversation qu’ils ont eue dernièrement. D’autre part, elle dévoile que Jean-Pierre Pernaut reste toujours blagueur. La dame météo de TF1 mentionne qu’il partage encore de la joie dans sonz état.

Évelyne Dhéliat rend hommage à Jean-Pierre Pernaut sur TF1


Elle a fait une déclaration concernant leur dernière discussion ensemble. Évelyne Dhéliat cite que Jean-Pierre Pernaut a toujours gardé son humour. Elle a même mentionné qu’il paraissait être convaincu qu’il allait se remettre et vaincre le cancer des poumons.

Malheureusement, d’autres organes de Jean-Pierre Pernaut ont été touchés. En effet, son cœur et ses reins ont été le plus impactés. Évelyne Dhéliat a fait hommage à son ami face aux caméras de TF1 avec les larmes aux yeux. Elle et Jean-Pierre Pernaut étaient des complices pendant des années. Elle considérait le mari de Nathalie Marquay comme un frère.

Les derniers mots qu’elle a échangés avec Jean-Pierre Pernaut


La dame météo de TF1 a fondu en larme en fessant un hommage à Jean-Pierre Pernaut. Elle a donc déclaré qu’il était plus proche d’elle plus que d’autre personne. Il n’était pas juste une simple collègue pour elle, mais un grand ami. Elle rajoute, ils ont passé plusieurs moments ensemble. C’est comme les week-ends vécus avec les copains.

Elle déclare qu’il paraissait serein et assuré qu’il allait mieux. Elle dévoile que ses dernières paroles avec elle étaient comme quoi elle verrait quand elle serait vieille. Une parole qui évoque comme quoi il va encore rester longtemps à ses côtés même jusqu’à sa vieillesse. C’est comme un signe aussi comme quoi il allait bientôt guérir et vaincre son cancer.