Il fut un temps où Evelyne Dhéliat était une magnifique jeune fille. D’ailleurs, elle a dévoilé un cliché datant de ces temps-là.

Evelyne Dhéliat, une femme aimée


Le temps où on voyait Evelyne Dhéliat sur TF1 est désormais révolu. En effet, elle n’est plus à la tête de la météo. Mais cela ne veut pas dire que les téléspectateurs l’ont oubliée. Pour preuve, elle a des milliers d’abonnés sur les réseaux sociaux. Cela montre qu’Evelyne est comme un membre de leur famille.

En effet, elle est plus qu’une miss météo pour ses fans. D’ailleurs, elle est consciente de cette importance que ses fans lui accordent. Ainsi, elle en profite pour parler un peu d’elle afin d’affermir ses liens avec sa communauté.

Une carrière aussi longue que fructueuse


Evelyne Dhéliat fait partie de ces personnes qui ont marqué des générations entières. En effet, elle a travaillé pendant tellement longtemps dans la télévision qu’elle est connue par tous les Français. Le fait est qu’elle a gardé un CDI de 50 ans au sein du groupe. Avec sa chevelure courte et blonde, elle a présenté la météo pendant de longues années. Il est donc normal que son départ crée un vide selon certains.

En effet, Evelyne était plus qu’une simple présentatrice, elle était une icône. Mais la dame météo confia qu’elle n’a jamais pensé qu’elle resterait aussi longtemps à ce poste. En effet, elle aurait aimé explorer d’autres domaines. D’ailleurs, son plus grand rêve était de devenir journaliste.

Cette photo qui nous fait voyager dans le temps


Evelyne Dhéliat a montré une photo inédite à ses fans. Il s’agit d’un cliché l’affichant du haut de ses 18 ans. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’on est loin de cette présentatrice qu’on a connu. En effet, la jeune fille sur la photo était brune et non blonde. De plus, elle avait les cheveux mi-longs.

A l’époque, Evelyne travaillait dans le mannequinat. Mais plus tard, elle a décidé d’évoluer dans un autre univers, celle de la télévision. D’ailleurs, malgré ses nombreux regrets, elle avoue être satisfaite de sa carrière. Elle en est même très fière.