Pour une toute première fois, sur l’antenne d’Ushuaïa TV, Fanny Agostini avait comme convive le Prince Albert de Monaco. Ce 9 janvier dernier, le prince a vraiment fait forte impression auprès de l’animatrice.

Fanny Agostini sous le charme du Prince Albert de Monaco


Depuis des années, le Prince Albert de Monaco a fait de la protection de l’environnement son cheval de bataille. C’est une activité qu’il a en commun avec sa femme Charlène de Monaco. Une bataille dont il parle fréquemment. Effectivement, c’est de ce sujet qu’il a parlé lors de son entretien auprès d’Ushuaïa TV le 9 janvier dernier. Il était le convive de Fanny Agostini dans son émission « En terre ferme ». Ainsi, il a évoqué ses actions pour l’écologie. Des actes qui ont impressionné l’animateur. « J’ai été très surprise de l’étendue de ses connaissances en la matière, sa manière de parler des enjeux climatiques. De l’érosion de la biodiversité et de la pollution des océans », a souligné Fanny Agostini dans les colonnes de France Dimanche.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Fanny Agostini (@fanny_agostini)

« C’est un homme très modeste, qui a fondé une fondation pour la protection de l’environnement. Ça avait donc du sens de le convier », a ajouté l’animatrice. De plus, dans les colonnes de Point de vue déjà, la présentatrice l’a décrit comme un homme exceptionnel.

Albert de Monaco : sa relation avec ses enfants


Très récemment, dans les colonnes de Gala, le Prince Albert II avait parlé de ses enfants. Vraisemblablement, il veut rallier ses jumeaux, Jacques et Gabriella, à la cause environnementale. Plus précisément au respect de la flore et faune marine, qu’ils côtoient depuis leur plus jeune âge. « J’essaie de leur apprendre au fil du temps et à leur rythme. Ils ont déjà été en mer, sur un bateau, ils savent nager. Ils savent déjà reconnaître certaines espèces. Surtout ceux qui sont en péril », confie fièrement le Prince Albert II. « Leur éveil commence par ce lien physique avec la mer et c’est indispensable… La sauvegarde des océans doit toujours passer par l’éducation. C’est impératif si on veut sauvegarder la mer », a-t-il ajouté.