En ce moment, Florence Foresti souffre d’une dépression chronique. A bout de souffle, elle a décidé de se livrer à quelques tristes confidences.

Florence Foresti gravement malade


Florence Foresti est une humoriste de renom. En effet, cela fait des années qu’elle nous redonne le sourire et nous donne des fous rires. Mais son quotidien à elle n’est pas aussi joyeux. Depuis quelques temps, elle souffre d’une grave dépression chronique.

Même si elle a réussi à aller un peu milieux, elle ne s’en est pas complètement sortie. De ce fait, elle a toujours peur de faire une rechute. Depuis, elle ne vit que grâce aux antidépresseurs. Prenant la parole chez Paris Match, elle en profite pour parler de cette maladie dont elle souffre.

La dépression, une maladie de bourgeois selon certains


De nos jours, les personnes souffrant de dépression sont de plus en plus nombreuses. Cependant, la société continue de les marginaliser. En effet, cette maladie est considérée comme une fausse maladie. Elle est même surnommée de maladie de bourgeois. Les personnes qui ont souffrent sont donc très mal vues et rabaissées par la population.

Florence Foresti fait partie de ces personnes. Profitant de sa notoriété, elle mène un combat contre la stigmatisation des personnes souffrant de la dépression. Prendre des antidépresseurs n’est pas une décision facile. D’ailleurs, elle ne se prend qu’en dernier recours. Selon elle, ces cachets sauvent des vies.

Les profondes confidences de Florence Foresti


Florence Foresti nous livre plus de détails concernant sa dépression chronique. A bout de souffle, l’humoriste confie que même en parler la fatigue. D’ailleurs, elle rajoute qu’elle ne supporte pas la solitude. Selon elle, tout dépressif a besoin de béquilles. Pour elle, c’était son cercle familial et l’amour.

Mais pour d’autres, ça pourrait être le sport ou même la drogue. Elle affirme que chacun essaye de trouver son « petit pansement » pour vivre. C’est ce dernier qui les empêche de sombrer et de commettre l’irréparable.