Florent Pagny semble de plus en plus angoissé pour des soucis de santé. Et pour cause, depuis peu, le chanteur est atteint d’un cancer des poumons. Mais apparemment, sa pire crainte se révèle de la maladie d’Alzheimer. Cependant, il est rassuré puisque désormais, une nouvelle méthode permet de détecter cette maladie à l’avance.

Florent Pagny angoissé, son avis sur la maladie neurodégénérative

Depuis septembre dernier, Florent Pagny est angoissé à cause de la maladie d’Alzheimer. Le coach de The Voice évoque sa crainte durant une interview accordée à l’hebdomadaire TV Mag. D’ailleurs, un titre de son dernier album intitulé « Comme avant » parle de cette maladie dégénérative.

En effet, ce dernier opus fait office de sa tournée qui est momentanément suspendue à cause de son cancer. Florent Pagny émet son avis sur la question. Pour lui, la maladie d’Alzheimer fait partie des maladies les plus bouleversantes, pour le malade ainsi que pour ses entourages.

Visiblement, 80% de cas demeurent préoccupants. De plus, que le patient atteint d’Alzheimer ne se rend pas compte de sa maladie. De ce fait, il ne souffre pas, mais ses proches endurent une dure épreuve.

Le combat de Florent Pagny

Depuis que Florent Pagny annonce atteint d’un cancer des poumons en décembre dernier, les messages de soutien se multiplient. En effet, le chanteur enchaine les traitements pour éradiquer cette tumeur.

Cependant, en plus de se lutter contre le cancer des poumons, le coach de The Voice est également victime de pertes de mémoire. Ces trous de mémoire s’observent dans sa vie quotidienne. D’ailleurs, il se plaint de cette situation.

L’annonce d’une bonne et rassurante nouvelle

Toutefois, une bonne nouvelle s’annonce pour Florent Pagny angoissé. Un site spécialisé confie que la maladie neurodégénérative se dépiste en avance. Par conséquent, cette situation permet la facilité de son traitement.

Selon une étude, lorsque la rétine s’amincit, il s’agit d’un signe précoce d’une performance cognitive amoindrie. C’est-à-dire, l’observation d’une détérioration de la fonction de la rétine. De ce fait, cette information peut rassurer Florent Pagny.

Cette affirmation se révèle d’une étude entreprise par les chercheurs de l’université d’Otago en Nouvelle-Zélande. Les résultats de leurs recherches sont visible dans le JAMA Ophtalmology.