Florent Pagny fait face à un cancer des poumons, une révélation qu’il a partagé avec sa communauté virtuelle sur Instagram. Malheureusement, la tumeur au poumon s’avérait inopérable. De ce fait, il aurait eu recours à des séances de radiothérapie et de rayon X pour une durée de six mois.

L’annonce du cancer de Florent Pagny

C’est avec grande déception et tristesse que Florent Pagny a annoncé l’annulation des concerts de ses 20 ans de scène. Le chanteur a partagé la triste nouvelle avec ses abonnés sur les réseaux sociaux. Bouleversés, ses fans et ses amis lui ont témoigné leur soutien et leur encouragement. Le coach de The Voice était contraint de prendre cette décision pour se consacrer à sa santé. En effet, Florent Pagny fait face à un cancer diagnostiqué depuis peu.

Ses médecins ont annoncé que sa tumeur s’avérait inopérable. Dans ces conditions, Florent Pagny entamera des radiothérapies. Cependant, un autre traitement serait envisageable.

Florent Pagny face au cancer des poumons, une autre alternative de traitement

Le magazine Soir Mag a consacré dans ses colonnes les soucis de santé du chanteur. À cette occasion, l’hebdomadaire a souligné l’existence d’un autre traitement de Florent Pagny face au cancer. Puisque sa tumeur est inopérable, le traitement par immunothérapie est évoqué. Ce recours consisterait à venir à bout de la tumeur sans atteindre les restes des organes.

Avec l’appui d’une spécialiste, l’hebdomadaire a révélé un traitement par l’immunothérapie. Cette dernière fait office d’une autre voie à part la chirurgie, la chimiothérapie ainsi que la radiothérapie.

L’avis d’un spécialiste

Pour le cas de Florent Pagny, le Dr Vander Steichel a émis son avis. Visiblement, deux formes de cancer de poumon existent, affirme le directeur médical Fondation contre le cancer.

Le premier, celle à petites cellules et le second non à petites cellules. L’immunothérapie figure parmi les options pour le traitement du deuxième cas. Aussi, pour les gros fumeurs, le scanner hélicoïdal précoce s’avère être un signe d’espoir.

Les révélations de cette spécialiste des cancers des poumons ont laissé entendre que le recours à ce dépistage permettrait la réduction des taux de mortalité. Par contre, le dépistage se pratique désormais aux États-Unis. L’Europe serait à la traine par rapport à cette pratique.

En tout cas, nous souhaitons prompt rétablissement à Florent Pagny.